Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
 

 L'éternel Printemps

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Roger Massé
Modérateur
Modérateur
Roger Massé

Poète émérite
Nombre de sujets
Meilleur rédacteur
Rédacteur ayant posé plus de 1000 messages
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 2815
Age : 91
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 07/08/2006

L'éternel Printemps Empty
MessageSujet: L'éternel Printemps   L'éternel Printemps EmptyMar 19 Aoû 2008 - 17:15

Mon passé devient lourd, je ne veux plus vieillir
Je rêve d'inventer un éternel printemps
Où je m'ingénierais à vivre et m'ébahir
En ayant annulé les limites du temps

Je me retrouverais au coeur de ma jeunesse
Avec le regard neuf que j'avais au berceau
Je suivrais la poussée des tiges qui renaissent
En gardant pour toujours mes traits de jouvenceau

Je retournerais sur les sentiers d'autrefois
Où je courais après papillons, sauterelles
Et, suivant mon instinct, je revivrais, ma foi
Tous mes émois charnels tellement naturels

Je passerais sur les rotondités des filles
Mais mains de débutant, je goûterais leur bouche
Au lieu de gaspiller mon temps au jeu de billes
Sans vergogne, j'irais palper sainte nitouche

Si je devais aller plus loin que l'âge tendre
S'il me fallait laisser, dans un coin, mon cerceau
Ce serait parce que, n'en pouvant plus d'attendre
J'aurais trouvé moyen de n'être plus puceau

Mais quelques temps après, étant un peu plus mûr
Je m'éterniserais dans la force de l'âge
J'éviterais de me fracturer le fémur
Je ne subirais pas des ans tous les outrages

Je ferais des projets d'avenir gigantesques
Je pourrais me lancer dans des travaux d'hercule
Dessiner sur les murs d'interminables fresques
Observer la nature en prenant du recul

Et le corps débordant d'une intense vigueur
Je pourrais m'adonner à de belles passions
Régénéré de sang et dispos à toute heure
Je verrais défiler toutes générations

J'essaierais de tisser de vrais liens fraternels
Pour que règne partout l'entente humanitaire
Je ferais propagande, en inconditionnel
Je sillonnerais tous les endroits de la terre

Mon passé devient lourd, je ne veux plus vieillir
Je rêve d'inventer un éternel printemps
Où je m'ingénierais à vivre et m'ébahir
En ayant annulé les limites du temps




Dernière édition par Roger Massé le Mar 2 Sep 2008 - 8:11, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kty
Grimoirien
Grimoirien
Kty

Poète accompli
Durée d'inscription

Féminin
Balance Coq
Nombre de messages : 268
Age : 52
Localisation : Tours
Date d'inscription : 07/07/2008

L'éternel Printemps Empty
MessageSujet: Re: L'éternel Printemps   L'éternel Printemps EmptyMar 19 Aoû 2008 - 18:14

Je t'inventerai un éternel instant,Roger,
pour que tu ne cesses de t'abreuver à la source,
je viendrai vagabonder en Kty mini près de tes pas
et déchargerai encore un peu du poids,
"mourir la belle affaire...Mais vieillir ,o vieillir..." disait le grand Jacques
Eternellement!
Kty
Revenir en haut Aller en bas
http://grainedesoleil.over-blog.com/categorie-10633809.html
Roger Massé
Modérateur
Modérateur
Roger Massé

Poète émérite
Nombre de sujets
Meilleur rédacteur
Rédacteur ayant posé plus de 1000 messages
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 2815
Age : 91
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 07/08/2006

L'éternel Printemps Empty
MessageSujet: Re: L'éternel Printemps   L'éternel Printemps EmptyMar 19 Aoû 2008 - 22:36

Merci de ta gentillesse kty,

Bises

Roger
Revenir en haut Aller en bas
Kty
Grimoirien
Grimoirien
Kty

Poète accompli
Durée d'inscription

Féminin
Balance Coq
Nombre de messages : 268
Age : 52
Localisation : Tours
Date d'inscription : 07/07/2008

L'éternel Printemps Empty
MessageSujet: Re: L'éternel Printemps   L'éternel Printemps EmptyMer 20 Aoû 2008 - 21:01

oula, l'ami Roger ce n'est pas de la gentillesse...
Mais une véritable déclaration de paix à l'âge qui passe, à l'instant à vivre...Avant qu'il ne soit trop tard...Profiter de chaque instant de plaisir, c'est ce que tu dis...Je suis derrière...
Tu me fais encore et toujours du bien, l'ami Roger , à chaque lecture, je ne cesse de saluer ta sagesse...Même coquine, même taquine, aux plaisirs de la vie, au chemin de la paix!

bisous

Kty
Revenir en haut Aller en bas
http://grainedesoleil.over-blog.com/categorie-10633809.html
 
L'éternel Printemps
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le printemps
» Le printemps
» Le printemps
» Goldwan Green
» Le printemps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES GRIMOIRES :: Vos poèmes classés en grimoires :: Roger Massé-
Sauter vers: