Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
Faire lire sa poésie sur FacebookVitrine du SiteAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De Juliette Drouet à Victor Hugo.

Aller en bas 
AuteurMessage
joahna
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Féminin
Bélier Serpent
Nombre de messages : 419
Age : 53
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: De Juliette Drouet à Victor Hugo.   Ven 15 Fév 2008 - 20:02

Juliette Drouet à Victor Hugo[b]

DE 1833 jusqu'à sa mort, en 1883, Juliette écriva chaque jour à Victor Hugo. Ces lettres, tour à tour tendres, taquines, soupçonneuses, ou enflammées forment la plus extraordinaire correspondance amoureuse.
La dernière est datée du 1er Janvier 1883 : "Cher adoré, je ne sais pas où je serai l'année prochaine à pareille époque, mais je suis heureuse et fière de te signer mon certificat de vie pour celle-ci par ce seul mot :
JE T'AIME."


Guernesey, 21 mai 66,
lundi matin 7h un quart,

Cher adoré bien aimé, ta lettre a toutes les senteurs du paradis et tout l'éclat des astres. J'en ai l'enivrement et l'éblouissement comme si je respirais ton âme en pleine lumière de ton génie. J'en suis ravie et confuse comme le jour où tu m'as dit pour la première fois : je t'aime.
A ce moment là, j'avais peur de n'étre pas assez belle pour tes baisers aujourd'hui je crains de n'ètre pas assez ange pour ton amour ; et pourtant Dieu sait si je t'aime et comment je t'aime. Mes scrupules ont encore de l'amour. Modestie et orgueil, fierté et humilité, tout est amour en moi. Je t'admire comme un humble esprit que je suis ; je t'adore comme un ètre divin que tu es.
Revenir en haut Aller en bas
 
De Juliette Drouet à Victor Hugo.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De Juliette Drouet à Victor Hugo.
» Les Contemplations, de Victor Hugo
» A des âmes envolées/Victor Hugo.
» Amour secret/Victor HUGO
» Les Misérables - Victor Hugo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les textes d'Auteurs connus :: Les Poètes Connus :: Victor HUGO (1802-1885)-
Sauter vers: