Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Vous souhaitez faire plaisir à votre ami(e) ou à un(e) proche
Avec des mots bien choisis mais vous ne savez pas comment l'exprimer ?
Demandez-nous de vous écrire un poème !...
Réponse assurée.
Nous vous donnerons en réponse l'endroit où vous pourrez
Lire, copier et même donner votre avis sur le texte que vous aurez préféré
Mais d'abord...
 

 PARLER AU VENT...

Aller en bas 
AuteurMessage
Pierre Wattebled
Grimoirien
Grimoirien
Pierre Wattebled

Poète émérite
Nombre de sujets
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 384
Age : 80
Localisation : 73410 La Biolle
Date d'inscription : 12/12/2005

PARLER AU VENT... Empty
MessageSujet: PARLER AU VENT...   PARLER AU VENT... EmptyVen 15 Fév 2008 - 19:23

PARLER AU VENT



Certains qui ont frôlé la mort se souviennent parfaitement bien avoir vu se dérouler toute leur vie en quelques secondes ; avec, ici et là, quelques refrains joyeux, des hymnes à l’amour, quelques orages et des torrents d’allégresse ; mais aussi ces pages flétries dont la vie n’a que faire.



Lui, cette nuit – là, durant son sommeil, entreprit de n’en oublier aucune, de reprendre l’histoire à sa première page. IL fit tout son possible pour classer avec soin et dans l’ordre chronologique celles que les années avaient épargnées ou simplement gravées. En fait, seules des images subsistaient dans ce miroir où se joue le temps : parfums et couleur se mélangeant, les voix se modulant sur d’autres tessitures. Mieux tout de même qu’un film muet !

Les visages eux –mêmes subissaient de terribles métamorphoses : ils étaient paradoxalement différents et semblables. C’était comme un miroir menteur avec son mirage de cohérence : une sorte de dénominateur commun, une clé qui permettait d’accéder à l’invisible, d’aller et venir d’un espace à l’autre sans trop de peine. Pour autant ne courrait-il pas le risque de les perdre en une seule nuit ?



?. Ou que pesait son angoisse ? Lui, il traçait les chemins d’un ailleurs, ce refuge où rien, jamais, ne se perdrait. Pourquoi concevoir un ailleurs ? La vie n’est -elle pas qu’un mouvement perpétuel avec ces heures qui s’égrènent quoi que nous fassions ; en cela, il ne faisait pas exception : le souffle de la vie l’entraînait.

Cependant, bien que son langage ne soit pas toujours compréhensible, Lui savait parler au vent. Pas absolument, non ! Le désir d’absolu lui taraudait l’esprit mais ce n’était qu’une utopie de plus. L’absolu, une pensée humaine, communiant à l’intuitive mémoire stellaire ?



Etrange pensée discrète comme une ombre : exigeante maîtresse dont il entendait les soupirs incessants. Alors, dans un accès d’humeur exécrable, il fuyait ses bras. Elle se gaussait de tant d’efforts déployés,, sollicitait avec acharnement, lui remémorant la saveur des fruits, l’embrasement des sens, l’appel de la chair, usant comme d’une arme de sa soif d’authentique et de qualité.



Lui, dans son rêve, précipité, ramassait les feuillets et promettait de faire un grand discours au vent…



Pierre WATTEBLED – le 10 février 2008

www.pierre-wattebled.fr.tc
Revenir en haut Aller en bas
 
PARLER AU VENT...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parler
» Pourquoi en parler ?
» Je pourrais te parler
» Façon de parler
» Laissez-moi parler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES GRIMOIRES :: Vos poèmes classés en grimoires :: Pierre Wattebled-
Sauter vers: