Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion

Partagez
 

 La Tzigane

Aller en bas 
AuteurMessage
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8795
Age : 67
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

La Tzigane Empty
MessageSujet: La Tzigane   La Tzigane Icon_minitimeVen 15 Fév 2008 - 18:18

La tzigane savait d'avance
Nos deux vies barrées par les nuits
Nous lui dîmes adieu et puis
De ce puits sortit l'Espérance

L'amour lourd comme un ours privé
Dansa debout quand nous voulûmes
Et l'oiseau bleu perdit ses plumes
Et les mendiants leurs Ave

On sait très bien que l'on se damne
Mais l'espoir d'aimer en chemin
Nous fait penser main dans la main
A ce qu'a prédit la tzigane

Guillaume Apollinaire

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
La Tzigane Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
Invité
Invité
Anonymous


La Tzigane Empty
MessageSujet: le pont mirabeau   La Tzigane Icon_minitimeLun 28 Juin 2010 - 11:09

Guillaume Apollinaire a écrit:


Le Pont Mirabeau

Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Et nos amours
Faut-il qu'il m'en souvienne
La joie venait toujours après la peine

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure

Les mains dans les mains restons face à face
Tandis que sous
Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l'onde si lasse

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure

L'amour s'en va comme cette eau courante
L'amour s'en va
Comme la vie est lente
Et comme l'Espérance est violente

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure

Passent les jours et passent les semaines
Ni temps passé
Ni les amours reviennent
Sous le pont Mirabeau coule la Seine

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure


Guillaume Apollinaire[/url] (1880 - 1918)
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8795
Age : 67
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

La Tzigane Empty
MessageSujet: Re: La Tzigane   La Tzigane Icon_minitimeLun 28 Juin 2010 - 19:34

« Je chante la joie d’errer et le plaisir d’en mourir »
Guillaume Apollinaire

Fils naturel d'un prince italien, il ne vivra qu'aux côtés de sa mère et de son jeune frère sur la Côte d'Azur. Bien qu'étant un élève des plus brillants, Guglielmo Alberto Wladimiro Alessandro Apollinaire de Kostrowitzki, que tout le monde appelle Wilhelm, quitte le lycée. Il délaissera néanmoins sa vie de bohème pour un poste de précepteur de français. Il part alors en Rhénanie aux côtés de la famille de la vicomtesse de Milhau. Rentré à Paris, il se découvre une réelle passion, l'écriture, qu'il se plaît à exercer en vue de publications : poèmes et articles. Dès lors s'ensuivent quelques rencontres prometteuses : Alfred Jarry, Max Jacob, Pablo Picasso... Mais pour subvenir à ses besoins il se fait embaucher dans une banque. Apollinaire décide alors de créer deux revues, l'une se consacre aux spéculations boursières et l'autre se voue à la poésie : 'Le Festin d'Esope'. Ecrivain de l'avant-garde, il publiera bon nombre de poèmes regroupés dans plusieurs recueils 'Alcools', 'Poète assassiné', 'Calligrammes'. Son ouvrage 'Les Mamelles de Tirésias', drame surréaliste, fournit à André Breton le nom même du mouvement qui perdurera par la suite. Après avoir été enrôlé dans le conflit de 1914-18, il meurt de la grippe espagnole.
source=http://www.evene.fr/

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
La Tzigane Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
Contenu sponsorisé




La Tzigane Empty
MessageSujet: Re: La Tzigane   La Tzigane Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La Tzigane
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Tzigane
» Ourmes
» Tzigane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les textes d'Auteurs connus :: Les Poètes Connus :: Guillaume APOLLINAIRE (1880-1918)-
Sauter vers: