Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
-42%
Le deal à ne pas rater :
Montre Ice-Watch pour Femme – ICE glam Black Rose Gold
51.86 € 89 €
Voir le deal

 

 petite déconvenue

Aller en bas 
AuteurMessage
Paul
Grimoirien
Grimoirien
Paul

Masculin
Verseau Cheval
Nombre de messages : 85
Age : 29
Date d'inscription : 13/03/2007

petite déconvenue Empty
MessageSujet: petite déconvenue   petite déconvenue Icon_minitimeVen 31 Aoû 2007 - 1:40

Bonsoir / Bonjour, amis du forum, comme l'indique le titre de ce topic, à mesure que je le parcours ce lieu de partage et de poésie, je me rends compte que les critiques y sont quasi absentes. Ce qui paraît abérant, aucuns de nous n'ayant accédé d'après moi à une quelconque forme maîtresse, qui devrait permettre aux gens de s'auto congratuler en tout bien tout honneur.

Aussi j'aimerais bien un léger durcissement du jugement de nos lecteurs, à savoir qu'on peut tout à fait apprécier une personne, voire même son texte, tout en émettant une critique, sur un détail qui ne nous a pas séduit, un vers qui tombait à plat ( et il y en a ). Ceci irait même dans l'intérêt direct de l'auteur. Certes, nous ne serions plus bercé par la même vague de bonheur, quasi pathétique, mais nous serons au centre même du véritable projet de ce forum. A savoir, un atelier poétique, et non un salon poétique, c'est à dire, le lieu où l'on forge, et où l'on refond, pour reforger ensuite. C'est une sensation étrange, je vous assure, de ne pas s'attendre à autre chose qu'un compliment, c'est comme si personne n'écrivait en vérité, car tout le monde se séduit de tout le monde
(et de façon plus égoïste, j'aimerais entendre quelquess reproches quant à ce que j'écris)

La poésie étant relativement lié à la sensibilité, et la sensibilité des gens n'étant rien d'autre qu'une variable, il me paraît évident, que tous les poèmes ne peuvent pas plaire à un seul et même individu ( fort heuresement ma foi, imaginez dans quel ennui nous serions plongé ). Aussi je me surprends souvent à ne jamais tomber sur un lecteur non subjugué, et finis même de devenir parano et de me prendre pour un monstre. Car j'aime certains poèmes et d'autres non.

Voila, en espérant que vous comprendrez le but de ce message,
Amicalement, Paul
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
Grimoirien
Grimoirien
Capucine

Féminin
Gémeaux Coq
Nombre de messages : 102
Age : 27
Localisation : La ville lovée sur les rives du fleuve : Québec
Date d'inscription : 16/06/2007

petite déconvenue Empty
MessageSujet: Re: petite déconvenue   petite déconvenue Icon_minitimeDim 2 Sep 2007 - 2:46

Je suis tout à fait d'accord avec toi. Je m'étais d'ailleurs déjà fait cette remarque.

Si je fais lire mes textes, c'est pour m'améliorer. Ça fait toujours plaisir de recevoir des compliments, mais ça fait également plafonner.

Là dessus, donc, je te suis totalement : soyez sans pitié avec moi, viles lecteurs ! Mouwahahahaha ! Colère

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
L'Éternité.
C'est la mer mêlée
Au soleil.

Rimbaud
Revenir en haut Aller en bas
Paul
Grimoirien
Grimoirien
Paul

Masculin
Verseau Cheval
Nombre de messages : 85
Age : 29
Date d'inscription : 13/03/2007

petite déconvenue Empty
MessageSujet: Re: petite déconvenue   petite déconvenue Icon_minitimeDim 2 Sep 2007 - 11:48

ah, tu me rassures =)
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
Grimoirien
Grimoirien
Capucine

Féminin
Gémeaux Coq
Nombre de messages : 102
Age : 27
Localisation : La ville lovée sur les rives du fleuve : Québec
Date d'inscription : 16/06/2007

petite déconvenue Empty
MessageSujet: Re: petite déconvenue   petite déconvenue Icon_minitimeDim 2 Sep 2007 - 18:17

Mdr

Eh oui, il y a au minimum deux monstres masochistes sur ce forum ! Moqueur

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
L'Éternité.
C'est la mer mêlée
Au soleil.

Rimbaud
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8885
Age : 67
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

petite déconvenue Empty
MessageSujet: Re: petite déconvenue   petite déconvenue Icon_minitimeLun 22 Oct 2007 - 13:21

Pour rasssurer Paul.
Pardon mais je ne peux pas tout voir...
Les jugements "durs", je les adresse personnellement toujours en MP.
La différence d'avec les autres forums de poésies, c'st qu'ici nous sommes sur un atelier poétique.
Nous essayons d'influencer les poètes afin qu'ils s'améliorent et ce n'est à mon sens pas en les molestant devant tout le monde que leurs écrits peuvent s'améliorer.
Depuis le 05/04/2005 (date d'ouverture de ce forum) je n'ai eu que des éloges sur ma façon de voir et que des remerciements de certains poètes qui se sont améliorés à notre contact.
Gérard

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
petite déconvenue Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
Arabella
Gagnant d'un concours sur le forum
Gagnant d'un concours sur le forum
Arabella

Féminin
Verseau Serpent
Nombre de messages : 37
Age : 30
Date d'inscription : 11/03/2007

petite déconvenue Empty
MessageSujet: Re: petite déconvenue   petite déconvenue Icon_minitimeLun 22 Oct 2007 - 17:49

Moi je suis plutôt d'accord avec Paul. Il est vrai que c'est encourragent de recevoir des critiques positives, mais les négatives sont de loin les plus intérêssantes d'un point de vue simplement pratique.
Je comprend qu'on n'ait pas envie d'être "molesté" (pour employer ton verbe sandipoete) devant tout le monde, mais ce n'est pas forcément plus agréable par Mp. De plus, les critiques négatives sont aussi intérêssantes pour les autres lecteurs/auteurs, qui pourront se les rappeller en écrivant leur texte, ou encore, qui pourront les démentir, disant que eux, ont trouvé le vers critiqué agréable ou bien construit.
Tout est question de savoir vivre. Il faut savoir critiquer avec tact, dans la bonne humeur et la bonne entente de tous.
Une critique n'est pas forcément négative, il faut aussi le savoir, n'allons pas dans l'extrème. Ce qui est intérêssant justement, c'est d'avoir un peu de tout. Un peu de tous les goùts, un peu de tous les savoirs-faire, un peu de chaque esprit.

(et au fait, je ne sais pas si je pourrai faire une critique négative pour toi, Paul, parce que j'aime vraiment tes poèmes comme ils sont ^^ mais je verrai ce que je peux faire ;) )
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8885
Age : 67
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

petite déconvenue Empty
MessageSujet: Re: petite déconvenue   petite déconvenue Icon_minitimeLun 22 Oct 2007 - 18:10

Arabella
Il y a plusieurs manières d'être constructif et je reste persuadé que les critiques négatives sont mieux tolérées en MP.
Chacun est libre de faire comme il veut, mais j'essaie de rester complaisant avec tous les membres. Cela me réussit plutôt car depuis le 05/04/2005, bientôt 3 ans déjà, seulement deux membres m'ont claqué la porte au nez.

Viva

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
petite déconvenue Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
Arabella
Gagnant d'un concours sur le forum
Gagnant d'un concours sur le forum
Arabella

Féminin
Verseau Serpent
Nombre de messages : 37
Age : 30
Date d'inscription : 11/03/2007

petite déconvenue Empty
MessageSujet: Re: petite déconvenue   petite déconvenue Icon_minitimeLun 22 Oct 2007 - 18:24

Je pense qu'on ne doit pas changer ses convictions à cause d'un nombre de membres.
Je ne vois pas pourquoi quelqu'un partirait parce qu'on lui a donner quelques critiques négatives. On part parce qu'on se sent délaissé, on part parce qu'on se sent persécuté, on ne part pas parce que quelqu'un n'a pas aimé son poème. Ce serait assez égoïste.
Personnellement, lorsque je fais la critique d'un poème, j'ai du mal à ne pas dire rééllement ce que je pense dans tous les sens, bon ou mauvais. Je ne vais pas faire une critique "pour tout le monde" et une critique spécial membre. Ou alors je ne critique plus, puisque ce serait à mon sens inutile.

Mmmh, je parle méchament je sais, c'est que je m'enflamme souvent dans les débats, il ne faut pas m'en vouloir... Non pas que je dénigre l'avis des autres, mais j'aime prendre position, excusez-moi d'avance :D
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8885
Age : 67
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

petite déconvenue Empty
MessageSujet: Re: petite déconvenue   petite déconvenue Icon_minitimeLun 22 Oct 2007 - 18:49

Tu ne parles pas méchamment, l'éxaltation de ta jeunesse me fait même plaisir.
Je suis ainsi, c'est tout simplement ça...
C'est pour cette raison qu'un membre de ta trempe m'intéresse...
Mais tiendras-tu le coup ?

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
petite déconvenue Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
Yves Le Guern
Administrateur
Administrateur
Yves Le Guern

Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 1174
Age : 53
Localisation : De la maison de Séron
Date d'inscription : 29/11/2006

petite déconvenue Empty
MessageSujet: Re: petite déconvenue   petite déconvenue Icon_minitimeMer 23 Jan 2008 - 16:10

Alors je vais mettre mon grain de sel dans ce débat ouvert sur les commentaires des poèmes.
Premièrement il est tout à fait navrant en effet de ne voir que des éloges ou des compliments sans jamais recevoir une once de critique négative. Bien que cela fasse plaisir à son égo, cela ne fait pas beaucoup progresser. Il m'est arrivé de réécrire un poème suite au remarque de certain lecteur (je mets le singulier exprès) et de le trouver bien plus beau après cette réécriture. Cela s'était au su et au vu de tout le monde, et ma foi, sans aucun problème, on peut rester très courtois et les critiques courtoises sont bien acceptées. Le danger réside dans le fait que cela peut créer une polémique qui est préjudiciable à tout le monde et au forum également. C'est pour cela que je rejoins la pratique de Gérard et que je mets mes remarque en MP. La plupart du temps quand je n'aime pas, je m'abstiens de le dire. Est-ce de la malhonnêteté ? Je ne le crois pas, il s'agit plus de bonté et je préfère distribuer les compliments que les critiques. D'autant que les textes sur le net ont une "durabilité" d'un ou deux jours. A peine écrit qu'ils sont déjà aux oubliettes, mis à part ici où on peut les rétrouver dans les grimoires.
Deuxièmement, je déplore pour ma part l'absence totale de commentaires. Disons ce que j'appelle un commentaire. Lors de mes années lycée, le commentaire de texte était nettement plus fouillé et demandait au bas mot au moins deux heures de boulot. Et ça, j'ai beau chercher partout sur tous les forums, je n'en trouve jamais la moindre trace. Phénomène du tout tout de suite et encore de la versabilité du net, pas le temps de faire un vrai commentaire. Je n'ai trouvé que sur écrivain en herbe un espace où l'on peut soumettre un texte à la question, avec l'aide de logiciel ad hoc afin de l'étudier un peu plus, sous trois visions différentes. Mais j'en ai été finalement déçu, ce n'était pas le commentaire de texte que j'attendais. L'analyse était trop formelle et pas assez sémantique à mon goût.
Pour conclure, je lance donc une idée, celle de créer un espace où l'on ferait le commentaire de texte, comme demandé pour le bac, (enfin ce que l'on demandait à mon époque, je ne sais pas si c'est encore d'actualité), avec peut-être l'obligation pour le posteur une fois que le commentaire a été fait d'en faire un sur un texte à commenter, pour que ce ne soit pas toujours les mêmes qui postent leur texte ou qui commentent.
Allez je m'arrête, j'ai été assez long.
biz

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
La paix
Invité Merci de m'avoir lu.
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8885
Age : 67
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

petite déconvenue Empty
MessageSujet: Re: petite déconvenue   petite déconvenue Icon_minitimeMer 23 Jan 2008 - 18:46

Mais c'est une excellente idée ça !...
On pourrait même inclure dans cette nouvelle catégorie des aides aux commentaires comme un :

Lexique pour l'étude des textes argumentatifs

ARGUMENT : c'est une idée qui s'intègre à un raisonnement ; l'argumentation s'appuie sur une dé marche logique et explicite.

CHAMP LEXICAL : ensemble des mots, substantifs, adjectifs, verbes de la même famille désignant une même part de réalité, une même notion.

CHAMP SÉMANTIQUE: ensemble des sens disponibles d'un mot selon le contexte.

CONNECTEUR LOGIQUE : outil grammatical qui exprime une relation logique (cause, conséquence, opposition, concession…).

CONNOTATIONS : ce sont les significations secondaires associées, de façon permanente, à la signification principale (ou dénotation) d'un mot dans un contexte donné ; elles reflètent les sentiments, les intentions du locuteur.

DÉNOTATION : c'est le ou les sens d'un mot que l'on peut trouver dans le dictionnaire.

DESTINATAIRE : c'est la (les) personne(s) à qui s'adresse le locuteur (il est lié à la 2ème personne du singulier ou du pluriel, et à la 1ère du pluriel si le locuteur l'associe à ses propos).

LOCUTEUR : c'est celui qui énonce un message (il s'exprime à la 1ère personne du singulier) ; il manifeste sa présence par des indices d'énonciation (il ne s'agit pas toujours de l'auteur, ce peut être un de ses personnages).

DISCOURS : c'est tout énoncé, écrit ou oral, dans lequel l'émetteur de l'énoncé multiplie les références à l'acte d'énonciation (identité des interlocuteurs, lieu et moment de l'énonciation, attitude des interlocuteurs…) pour entrer ou rester en contact.

RÉCIT : c'est tout énoncé, écrit ou oral, dans lequel l'émetteur de l'énoncé ou les marques de l'acte d'énonciation sont délibérément absentes. Le récit a pour fonction de raconter, de narrer.

DISCUTER UNE THÈSE : c'est réfléchir à la valeur d'une opinion en pesant le pour et le contre.

ÉLOGE : ce sont des paroles ou un écrit à la louange de quelqu'un ou de quelque chose.

INDICES D'ÉNONCIATION : ce sont les marques de personne (pronoms personnels, indéfinis, pro noms et adjectifs possessifs…), des repères temporels (temps des verbes, adverbes de temps), des indications sur le lieu (adverbes de lieu) ; ils reflètent la présence et la position du locuteur. On les appelle aussi embrayeurs.

EMBRAYEURS : ce sont les mots dont le référent dépend de la situation d'énonciation, comme les pronoms "je" et "tu" (ou "nous" et "vous") qui désignent l'émetteur et le récepteur du propos, les adjectifs démonstratifs et possessifs qui y renvoient, les adverbes de lieu ("ici" et "là"), les adverbes de temps ("maintenant", "aujourd'hui" ou "hier")…

ÉNONCIATION : c'est l'acte de production d'un énoncé par un locuteur qui présente des traces de son énonciation, et peut mettre en scène, de façon plus ou moins précise, le locuteur, sa pensée ou le sujet de l'énonciation.

ÉNONCÉ : c'est ce qui est dit ou écrit ; il s'actualise sous la forme d'un discours ou d'un récit.

ÉTAYER UNE THÈSE : c'est renforcer une thèse par des arguments et des exemples supplémentaires.

EXEMPLE : c'est un fait analogue au fait en question dans un propos qui est considéré par rapport à lui ; il sert à illustrer, prouver, éclairer.

EXPLICITE : c'est ce qui est énoncé complètement et ne peut prêter à aucune contestation.

IMPLICITE : c'est un sous-entendu qui s'adresse à la sensibilité, à l'imagination, au raisonnement du destinataire.

PRÉSUPPOSITION : c'est un message suggéré uniquement au raisonnement du destinataire.

SOUS-ENTENDU : c'est faire comprendre quelque chose de façon indirecte, en s'appuyant sur des éléments qui restent non-dit mais compris.

EXPRESSION APPRÉCIATIVE : elle exprime le jugement favorable du locuteur ; le lexique est alors élogieux, valorisant, mélioratif.

EXPRESSION DÉPRÉCIATIVE : elle connote la critique, le dédain et parfois le dégoût ; le lexique est souvent péjoratif.

FIGURES DE STYLE : c'est l'ensemble de procédés et de techniques permettant de s'exprimer correctement et avec éloquence ; les tournures de style rendent plus vive l'expression de la pensée.

RHÉTORIQUE : c'est la discipline qui autrefois enseignait l'art oratoire et littéraire, ce sont les moyens par lesquels on entend donner plus d'efficacité à un discours, oral ou écrit.

INTENTIONS DU LOCUTEUR : c'est le but que se fixe le locuteur pour son argumentation ; il peut s'agir de persuader, convaincre, émouvoir, séduire, provoquer, démontrer

MODALISATIONS : ce sont les marques de jugement ou de sentiment du locuteur.

MODALISATEURS : ce sont les mots et les procédés grammaticaux qui traduisent l'attitude d'un locuteur par rapport à son énoncé, c'est-à-dire le doute, la certitude, la critique...).

MODALITÉ : c'est le synonyme de "forme". ex : les modalités de phrases sont les formes déclarative, interrogative, exclamative, impérative.

NATURE DU RAISONNEMENT : il peut être déductif, inductif, par l'absurde, etc

PAMPHLET : c'est un écrit satirique d'actualité, court et violent, dirigé contre une personnalité connue ou contre une institution.

PARATEXTE : c'est l'ensemble des indices "à côté" du texte qui permettent d'en connaître davantage sur lui (nom de l'auteur, siècle,typographie, titre...)

PLAIDOYER : discours oral ou écrit qui défend, avec vigueur et éloquence, une opinion ou un parti-pris. (son contraire : réquisitoire)

PROGRESSION DU L'ARGUMENTATION : c'est la manière de développer les arguments ; elle peut être linéaire, éclatée ou à thème constant.

RÉFUTER UNE THÈSE : c'est s'opposer à une argumentation en prouvant sa fausseté.

REGISTRE DE LANGUE : c'est la manière de s'exprimer qui reflète la culture, le milieu social du locuteur ; il peut être familier, courant ou soutenu.

RELATION (LIEN) LOGIQUE : c'est un enchaînements d'une idée à l'autre (souvent des adverbes, des locutions adverbiales, conjonction de subordination et de coordination) ; elle peut être explicite ou implicite. Elle peut exprimer la cause, la conséquence...

SYNTAXE : c'est la partie de la grammaire qui décrit les règles par lesquelles les unités linguistiques se combinent en phrases ; ensemble des règles d'écriture d'un langage.

THÈME : c'est ce dont il est question principalement dans l'énoncé.

THÈSE : c'est la position du locuteur à l'égard du sujet, du thème qu'il évoque.

TONALITÉ : ensemble des éléments qui traduisent les sentiments, les intentions, la sensibilité du locuteur dans sa manière de traiter un sujet ; elle peut être ironique, pathétique, didactique, satirique, polémique, oratoire

Enfin bref, pour faire court... Je suis partant...

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
petite déconvenue Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
Clemsawton
Plume de Bois
Plume de Bois
Clemsawton

Masculin
Vierge Cochon
Nombre de messages : 86
Age : 24
Localisation : Boulogne-Billancourt
Date d'inscription : 16/09/2012

petite déconvenue Empty
MessageSujet: Re: petite déconvenue   petite déconvenue Icon_minitimeDim 17 Nov 2013 - 23:38

Quel débat !

Une bonne mise au point en tous les cas. Pour ma part, je suis un peu comme toi, Yves - qui n'es pas "long" mais "charitablement rigoureux" - : il est des sujets qui me causent plus que d'autres et qui, subséquemment, m'inspireront bien belle causerie. Bien trop belle ? pas assez critique ? Je dirais qu'il suit d'une interprétation possible des "louanges" que je destine fréquemment à "quelqu'un" ou à "quelque chose", pour reprendre ton verbe, cher Gérard - assurément capable d'"exaltation", à ta manière.^^

Démarche indélicate ? Non, je n'y crois pas non plus, cher Yves. Précisément, ce en quoi je crois est ce qui "me cause"........... de moi ! Moi le narcissique que je suis, il me faut louer le poète du désespoir, le poète anarchiste, le poète de l'amour, le poète du livre, le poète passionné, élancé !... (cf notre cher Épervier !) Le poète qui me cause, celui qui me fait aimer la poésie, c'est-à-dire aussi Sa poésie, Ma poésie... Eh oui, eh oui, je "préfère distribuer" la courtoisie, et surtout je préfère la distribuer à mes préférés. Car si je me porte communément égoïste, égoïste je terminerai d'autant plus volontiers en compagnie de mes chouchous. Je suis jeune, rebelle et aussi méchant.

Et quand je m'"enflamme", comme Arabella, et quand je m'"exalte", tel Sandipoète... ! Alors, c'est que l'individualisme me perd, c'est que j'en oublie probablement la critique "constructive" ! Celle qui, plutôt de s'écouter disserter, certifie plus humblement avoir écouté le "locuteur" venant pour être entendu. Et puis, n'est-ce point qu'"une critique n'est pas forcément négative, [que] ce qui est intérêssant justement, c'est d'avoir un peu de tout. Un peu de tous les goûts, un peu de tous les savoirs-faire, un peu de chaque esprit" ?


Concernant la question des MP, je dirais que si l'honnêteté demeure indispensable, la maladresse peut tourmenter. Néanmoins, je garde la conviction que le pas-de-clerc peut être utile à qui l'interprète de façon "constructive". (Le clerc lui-même saurait en tirer parti, avec un peu de jugeotte !) Et, là encore, entreprenant le didactique, nous pouvons créer un sujet "maladresse" ; en tant que cette dernière se porterait relativement formatrice à l'égard de ses divers "destinataires" : encadrant intrinsèquement son expansion ; valorisant l'intelligence de la nouvelle plume comme de la plume de corail !

Certes, je conviens que l'on puisse "déprécier" pareilles "locutions". Mais ! Il m'est arrivé de paraître peu fin. D'ailleurs, c'est à toi que je dus, aimable Gérard, de comprendre que lorsqu'on écrivait - quelle que fût la "durabilité" du topic - il fallait en effet user d'un certain "tact" - à défaut de pouvoir toujours s'abstenir, s'il est vrai que notre gendarme intérieur tombe quelquefois à bout de sifflet, tant il aura invoqué la morale, la discipline... ! 🙊

Je ne me rappelle plus le sujet mais je te revois (moi le narcissique que je suis^^) me "causer" explicitement de Toi mon maître : un poème que j'avais posté comme pour excuser, téméraire trop révolté - trop ébloui par la révolte... - mon ânerie démesurée. En fait de "causer", tu corriges, tu me fais vraiment plaisir et de ce que j'en apprends, au-delà de la leçon de vie et du "plaisir de mon égo", il y a ces caractéristiques du sonnet classique, ses rimes féminines et ses diérèses miiieux employées. 

Eh oui les gars, ce jour-là, j'ai progressé. Parce que Gégé aura fort probablement paru sage ou honnête, et de l'atmosphère de se détendre d'elle-même. Il me faut reconnaitre que cette fois-là, j'accueillais la critique aisément, tant l'art était tombé difficile. Pour une fois, c'était "constructif" : Merci Gégé mon sauveur, Saint Bernard à la place du Saint-Bernard^^ (C'est-à-dire à la place de la plume, en l'occurrence !) Voilà pour le petit témoignage perso, donc !


Yves ! - mon grain de sel favori, dont j'apprécie goulûment les charmes prolixes - tu mets des mots, semble-t-il, sur quelques défauts que présenterait le virtuel. Tu dis le "tout-de-suite" est navrant, c'est accorder trop peu de temps au vers, c'est s'accorder trop peu de temps, c'est presque s'oublier ! (Et même s'ignorer !?) Tout à fait d'accord avec toi. Tu nous écris cela du 23 Janvier 2008 à 16h10. Aujourd'hui, 17 novembre 2013, à 23h16, on se plait à parler de "génération Y", de laquelle se dégage une certaine passion de l'immédiateté. De sa richesse et de sa pauvreté nous savons discuter. Certes il n'existe pas a priori d'atouts ou de lacunes qui se proclament respectivement l'unique propriété de tel ou tel domaine, puisque notamment l'instantané doit compter quelques vertus... Mais ne prédominent-ils pas, dans ce cas-ci, les revers de réflexion ? "louanges" de quelque spontanéité généralisée.......................... ?

Je soulèverai, si tu le veux bien, un autre problème, moins complexe selon moi : l'écran. L'écran qui certes accomplit un titanesque travail de partage et de recensement de curiosités diverses et variées, en des saisons et des régions pour la plupart éloignées, et à une vitesse considérable ; mais aussi l'écran dont s'absente la "tonalité" du "locuteur", qui en oublie parfois ses gants. Enfin ! Un peu d'optimiste : Si le commentaire peut sembler rude, songeons que le commentateur "critique", au lieu d'exhiber le fouet, caresse le potentiel du locuteur - un tant soi peu averti, celui-là - dont il a écouté le verbe. Et d'un tel potentiel de renaître sous les traits de quelque résultat perpétuellement en devenir ! (Eh oui, le potentiel ne termine jamais sa course mes enfants - demandez donc à Michael comment les gens le perçoivent, du fin fond de l'antre du paradis.)
De ce point de vue, en définitive, il nous faut noter qu'outre la garantie d'un verbe intrinsèquement cohérent, la "modalisation" se voudrait la bienvenue au sein de tout argumentaire "virtuel".


Tu as encore évoqué, sieur Le Guern, le cas du "commentaire type BAC". (En tant qu'il se porte selon toi l'apanage du "constructif", ou à tout le moins du sérieux ?) Bon. Même si je pense que Frollo se trouverait plus à même d'"étayer" le propos en l'occurrence, sache que le bazar tombe tout de même assez protocolaire de mon point de vue. Je ne dis pas que cela n'apporte rien et j'ignore ce qu'est le commentaire de ton temps mais la dissert reste assurément plus noble de nos jours - et l'écrit d'invention, le plus casse-gueule^^

Je ne saurais guère plus me prononcer sur quelque "sémantique", tant je demeure enclin à un lyrisme dont je ne cesserai d'invoquer les vertus prétendument salvatrices. ["Prétendument" car pour me plaire ! Quelque par, c'est peut-être que je peine à digérer la manière dont la l'Institution accueille chacun de mes papiers. Je ne dis pas qu'il eut fallu qu'on les adoubât. Simplement, je préfère venir sur le Faux-Rhum Poétique, parce qu'on est miiieux, sur Faux-Rhum Poétique. (Ne conforte-t-il pas davantage notre ego-système ?)]


Bisous à vous tous,
Amis poètes,
En espérant que cette dissert-là satisfera vos plumes,
Amis poulets.



Scolairement vôtre*,
Clemsawton.







*Sans doute entendez-vous davantage l'improbable caractère de cette signature, à présent !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


petite déconvenue Empty
MessageSujet: Re: petite déconvenue   petite déconvenue Icon_minitimeMar 4 Fév 2014 - 20:44

Je suis bien d'accord, sans critique, si on est pas apte à évoluer par soi-même, on tourne en rond.
Le problème, je crois, et sur les forums c'est récurent, c'est que comme on a pas la personne vraiment en face de soi, on a du mal à se mettre à l'aise (en tout cas c'est mon cas...), on a pas devant soi une tête expressive, aussi comme on ne sait pas vraiment à qui on parle, on a du mal à développer toute son humanité. Je ne suis pas sûr d'être très clair, enfin bref.
Le gros problème aussi, c'est qu'il n'y a pratiquement que les néoclassiques qui utilisent les procédés plus "habituels" et en tout cas populaires qui sont régulièrement commentés! Il y a pourtant certains membres qui évoluent rapidement, qui expérimentent, et on ne leur laisse pas un mot. Je pense à saidsalem qui écrit beaucoup et pas de la merde, et qu'on ne commente presque pas, mais il y en a d'autres... Allez donc voir les poèmes sans contraintes, sur la barre des commentaires, vous verrez un champ de zéros!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


petite déconvenue Empty
MessageSujet: mise au point   petite déconvenue Icon_minitimeLun 24 Fév 2014 - 6:07

Juste une mise au point car je passais par là,
Ici on aime la poésie, point de critiques mais de l'indulgence, chacun fais ce qu'il peux et le maître de ces lieux ne peux en effet pas être au four et au moulin.
Bon courage à ceux qui se lancent
A très bientôt
Merci d'avance adoptez  la zen attitude.


 Très heureux coco
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8885
Age : 67
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

petite déconvenue Empty
MessageSujet: Re: petite déconvenue   petite déconvenue Icon_minitimeLun 24 Fév 2014 - 11:52

Merci coco de prendre la défense de la sérénité de cet endroit.
 Gros Bisou

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
petite déconvenue Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
pralinoise
Nouvelle plume
Nouvelle plume
pralinoise

Féminin
Sagittaire Tigre
Nombre de messages : 21
Age : 45
Localisation : Dans le vaste univers
Date d'inscription : 10/03/2015

petite déconvenue Empty
MessageSujet: Re: petite déconvenue   petite déconvenue Icon_minitimeMer 11 Mar 2015 - 9:43

Ce post est tres ancien puisque datant d´il y a huit ans mais par contre, le thême qui y figure est et sera toujours d´actualité, voilá pourquoi je souhaiterais y apporter ma contribution .
Il y a énormément de subjectivité en Poésie, ce qui plaît á certains peut laisser d´autres totalement froids ou indifférents : il en est qui préfereront, par exemple, les formes poétiques dites classiques tandis que d´autres aimeront d´autres styles totalement différents .
On peut trouver bien écrit un poeme qui pour d´autres ne sera jamais assez correct, on peut aussi beaucoup apprécier le fond d´un poeme sans en aimer du tout la forme et vice versa .
Personnellement, quand un écrit ne m´a pas suffisamment fait vibrer ou bien si je ne l´ai pas compris, je préfere m´abstenir de tout commentaire plutôt que de déposer un propos qui risquerait de blesser l´auteur et de le décourager á tout jamais d´écrire . Il ne faut pas oublier, je pense, le talent de la personne, le temps qu´elle a mis pour composer son écrit et son esprit de partage car, apres tout, rien ne nous oblige á venir poster nos créations sur la toile :
Pour de telles raisons, il est toujours délicat de critiquer un poeme simplement parce qu´il ne correspond pas á nos goûts personnels .
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8885
Age : 67
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

petite déconvenue Empty
MessageSujet: Re: petite déconvenue   petite déconvenue Icon_minitimeMer 11 Mar 2015 - 11:46

@pralinoise a écrit:
Il est toujours délicat de critiquer un poème simplement parce qu'il ne correspond pas à nos goûts personnels.
Cela n'empêche pas d'émettre un avis :
Exemple :
Mon avis sur le fond :

Mon avis sur la forme :

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
petite déconvenue Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
Contenu sponsorisé




petite déconvenue Empty
MessageSujet: Re: petite déconvenue   petite déconvenue Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
petite déconvenue
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Et si on parlait poésie entre nous ?-
Sauter vers: