Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
Faire lire sa poésie sur FacebookVitrine du SiteAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Juliette

Aller en bas 
AuteurMessage
Paul
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Masculin
Verseau Cheval
Nombre de messages : 85
Age : 27
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Juliette   Sam 19 Mai 2007 - 13:02

Juliette et Roméo, ce paysage terne
Est tout à fait celui de notre vie moderne…
L’unique absolution nous vient de vos principes :
Amour peu réciproque et faux esprit d’équipe,
De l’eau dans l’océan, nos larmes sont débiles,
Mon acrostiche au moins a su se rendre utile !
Ignoble flavescence, on en ruine pour moins…
Rêve de deux années n’éteint pas le besoin,
Eveillé dès le jour, montant comme la nuit…

Juliette et Roméo… ce rêve d’aujourd’hui
Est une réfraction qui chante nos désastres…
Lété prenait Juillet, battant nos épigastres !
Unique certitude : nos bras se confondent.
Idylle meurtrier : c’est ça le demi-monde,
Dont j’ai la confidence, et qui me fait trembler…
Il reste bien ce coude et me regards ratés…
Reste, ma voix de cœur qui donne le vertige.
Ancien, quand on vous traite d’éternel vestige,
Inutile quand je voulais que l’on soit proche :
Souffrance immérité, je ne suis pas si moche !
Onduleuse, et bientôt vaine, idiosyncrasie,
Un homme comme moi, brûle de jalousie…
Baiser le front de tout malade m’a fait froid,
Laborieusement je me croyais un roi
Intrigué. Mais dès que la lune se gonflait,
Elle me devinait… mon bel étang secret
M’ignora, mon reflet diablement loin de moi,
Ouvertement lointain, et ne te mirant pas,
Inamicale. On en conclut que j’étais bleu.




(je le déplace ici, je n'avais pas pensé à l'y mettre au début =)


Dernière édition par le Sam 19 Mai 2007 - 19:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
apogon
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Bélier Chien
Nombre de messages : 579
Age : 59
Date d'inscription : 07/03/2006

MessageSujet: Re: Juliette   Sam 19 Mai 2007 - 14:34

Acrostiche de lettres et de mots, c'est le premier du genre que je rencontre. J'adore ces messages cachés.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
^----^ 
(='Y'=)
 (")_(")
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8577
Age : 65
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Juliette   Sam 19 Mai 2007 - 15:25

Moi ce que j'aime dans ce genre de poésie, c'est le travail sensationnel qu'a du déployer l'artiste pour en arriver à ce petit bijou...

:!Bravo!: Encore Paul... Tu m'étonnes toujours autant !...

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A

Gérard SANDIFORT, alias Sandipoète

La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
____________________________________



Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/poesiesdesandipoete/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Juliette   

Revenir en haut Aller en bas
 
Juliette
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BENZONI, Juliette
» [Benzoni, Juliette] De sac et de corde
» Les Joyaux de la sorcière [Benzoni, Juliette]
» [Benzoni, Juliette] Un aussi long chemin
» [Benzoni, Juliette] Le sang des koenigsmark - Tome 2: Fils de l'Aurore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques :: Les Acrostiches :: Les Acrostiches Prénoms-
Sauter vers: