Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion

 

 Au fond des poissons

Aller en bas 
AuteurMessage
Paul
Grimoirien
Grimoirien
Paul

Masculin
Verseau Cheval
Nombre de messages : 85
Age : 30
Date d'inscription : 13/03/2007

Au fond des poissons Empty
MessageSujet: Au fond des poissons   Au fond des poissons Icon_minitimeMar 13 Mar 2007 - 21:04

Le rouge poisson bleu étant décoré d'or
Pour la grande occasion : virement à bâbord !
Vous le verrez courir et même tournoyer
Du dessous de vos yeux jusqu'a votre oreiller.
Il sera tantôt vif et tantôt ralenti :
Vous mettez tant d'ardeur à dire "c'est fini"
Que ça ne l'est jamais, l'instant devient un temps,
Le temps devient lourd : l'orage bat les champs ...
Si fort et si profond ! Que vos joues blanches d'anges
Vibrent d'un même effort pour que le monde change.
Alors du fond du puits où je vis depuis longtemps,
Caché de vous et moi, je souris, innocent.
Dans les moments calmes je ne peux m'empêcher
De rêver de vos foudres et quand elles sont lancées
Je cours au fond du puits... Avec pour seul ami
Le rouge poisson d'or tout décoré de bleu,
A l'occasion de tout instant, par vos doux yeux.
Le requin lui même depuis la mer brûlante
S'étouffe de hoquets devant la joie tremblante
Que j'éprouvais bien seul au fond de tous les puits
De vos yeux grand yeux ronds. Poisson des nuits
Viens ! Dernière fois, bercer mes conneries
De ton imprécision : je t'aimerais aussi...
Revenir en haut Aller en bas
 
Au fond des poissons
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: