Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
 

 Comparaisons et compagnie

Aller en bas 
AuteurMessage
Eric 94
Plume de Saphir
Plume de Saphir
Eric 94

Poète émérite
Nombre de sujets

Masculin
Scorpion Cochon
Nombre de messages : 314
Age : 50
Localisation : Alfortville
Date d'inscription : 18/01/2021

Comparaisons et compagnie Empty
MessageSujet: Comparaisons et compagnie   Comparaisons et compagnie EmptyMer 20 Avr 2022 - 10:31

Comparaison n'est pas raison
Voire
Ce fauteuil n'a-t-il pas raison
De se comparer à la fourche de cet arbre
Où se prélasse un léopard
Ce miroir de prétendre être le frère
Cadet
De la flache mythomane qui soutient
Contre toute vraisemblance être celle
Du quatre-vingt-treizième vers du Bateau ivre
Cette simple porte d'appartement
D'affirmer avoir autant d'importance que le rocher
Qui obstruait l'entrée de la caverne d'Ali Baba
Cette table rectangulaire
De soutenir mordicus qu'elle n'est autre
Que la fameuse Table ronde des non moins fameux
Chevaliers
Et qu'elle fut victime d'un acte sacrilège
Le six juin mille six cent soixante-six
 
Ce verre de cantine ne passe pas un jour
Sans se comparer à la dernière coupe
Que brandit Louis quatorze à la fin de son long règne
De quel droit lui en ferions-nous grief
Un verre de cantine ne peut-il avoir une marotte
Sous prétexte qu'il n'a pas fait d'étude
Alors même qu'il connaît toutes les tables
Du réfectoire de l'université
 
Et cette marotte que pointait
Vindicativement
Vers le visage de François premier
Son bouffon lorsqu'il était de mauvais poil
N'a-t-elle pu deviner qu'un beau jour
Dans un musée
Elle serait scrutée par les beaux yeux
D'une coiffeuse
Et qu'elle lui inspirerait une idée
Qui fera le tour du globe
Avant de revenir dans un salon de coiffure
Parisien
Où la plupart des sèche-cheveux
Bien qu'abrutis par le bruit qu'ils font
Ont encore la force d'envier
Le sort des paisibles soufflets de cheminée
Qui ne jalousent même pas celui des ostensoirs
Baroques
Ni ne se comparent à quoi que ce soit
Et sont bien conscients d'être les objets
Les plus heureux du monde

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
ÉRIC

Le Grimoire d'Éric

Alaric aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
 
Comparaisons et compagnie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compagnie animale
» Que pensez-vous de l'acte d'écrire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Vos Nouveaux Poèmes-
Sauter vers: