Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilDernières imagesRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
 

 L'écoulement des secondes

Aller en bas 
AuteurMessage
Eric 94
Plume de Saphir
Plume de Saphir
Eric 94

Poète émérite
Nombre de sujets

Masculin
Scorpion Cochon
Nombre de messages : 345
Age : 51
Localisation : Alfortville
Date d'inscription : 18/01/2021

L'écoulement des secondes Empty
MessageSujet: L'écoulement des secondes   L'écoulement des secondes EmptyMer 19 Jan 2022 - 10:05

Qu'il m'est douloureux
De regarder défiler les secondes
Sur le cadran de ma montre
 
Ce spectacle m'est à vrai dire
Insupportable
 
Lorsque je me force à le regarder
Cet égrainement de chiffres
Me semble l'écoulement
De mon sang
Par une blessure invisible
Et indolore
Mais qui je le sais
Me sera tôt ou tard
Fatale
 
Combien j'aimerais pouvoir
Me passer de ma montre
Enfouir dans un tiroir
L'instrument de torture
Le plus doux au monde
 
Las
Il me faut sans cesse
L'avoir à mes côtés
Si ce n'est à mon poignet
Les soixante bourreaux femelles
Immatériels et silencieux
Qu'elle abrite en son sein
Exercent sur mon esprit
Une tyrannie qui ne dit pas son nom
 
Peut-être ai-je tort
De les considérer de la sorte
Peut-être veulent-elles
Seulement
Me rappeler qu'il faut que je profite
De la vie
Que chacune d'entre elles
Sera une bouchée succulente
Si je vis comme il faut vivre
Que la vitesse de leur écoulement
N'a pas pour but de m'effrayer
Mais de m'inciter à ne pas remettre
À demain
Mes résolutions révolutionnaires
Puisque je ne suis pas sans savoir
Qu'il arrivera un temps
Où l'expression trop tard
Sera plus réelle
Que ma maudite montre-bracelet
 
Mais rien n'y fait
Je ne parviens pas à envisager
Les soixante filles de mère minute
Sous un angle positif
Comme si leur inexorable
Écoulement
Tétanisait mon imagination

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
ÉRIC

Le Grimoire d'Éric
Revenir en haut Aller en bas
 
L'écoulement des secondes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La tendresse des secondes
» Deux secondes à peine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-
Sauter vers: