Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
-56%
Le deal à ne pas rater :
Carte Fnac+ & Deezer Premium 12 mois
60 € 135 €
Voir le deal

 

 Mademoiselle

Aller en bas 
AuteurMessage
Fishnarr
Nouvelle plume
Nouvelle plume
Fishnarr

Masculin
Lion Rat
Nombre de messages : 10
Age : 24
Localisation : Mathay
Date d'inscription : 11/04/2021

Mademoiselle Empty
MessageSujet: Mademoiselle   Mademoiselle Icon_minitimeDim 11 Avr 2021 - 17:40

Mes instituteurs m'auraient punit de ne point aimer Mademoiselle la Science.
Et de ne point chercher ses grâces, comme sont censés les sensés.
Tandis qu'ils creusaient les abysses de leur savoir,
Je m'engouffrais dans le néant de mes connaissances.
Je les ai punis de l'avoir insulté, et de prétendre à la seule qui me revenait.
Et Ils seraient jaloux.

C'est alors que j'ai rencontré Madame la Chance.
Ignorant tout de la subtilité du désir, et tellement belle.
Tellement bonne, et généreuse.
Celle ci accorde ses faveurs à tout les hommes, et m'a promit qu'elle ferait de moi un cocu heureux.
Et je l'ai embrassé.

Sa franchise était une sécurité, et si elle oubliait ma couche trop de soirs, je lui pardonnais.
De l'amour elle voyait tout l'intérêt, du mensonge elle n'en voyait aucun.
Alors la douleur qu'elle m'infligeait était bénie.
Et je l'ai aimé.

Un jour, par une poétique inadvertance,Je me suis lié d'amitié au dragon qui garde la chambre de chasteté de Mademoiselle.
Celle ci qui se maquille avant de vêtir son masque intégral.
Moi qui avait apprivoisé tant de démons, je craignais mes manières en présence d'un être pur.Mais sans me demander ni mon nom, ni mon titre, elle s'est offerte à moi.
Et je l'ai aimé pour toujours.

Madame la Chance nous avait réunis.
Rien n'aurait put réduire le zénith lunaire au médiocre et au médian.
L'ombre qui tapissait la question était virtuelle.
Pendant le jour, la vérité aveugle avait calciné le doute et la vermine.
Et l'amour brillait très fort.

Avant la nuit de noce, je savais la connaitre.
La passion m'aurait fait prophète ou devin.
Nous eûmes ce que nous fûmes et jamais ne fûmes ce que nous eûmes.
Elle avait dit non à son nom, pour dire oui à mon oui.
Éblouis avant d'être aveugles, nous nous étions révélés.
Ce qui nous liait n'avait pas de visage.
Et pour pouvoir l'aimer, nous l'avons incarné.

ATROS aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
 
Mademoiselle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Vos Nouveaux Poèmes-
Sauter vers: