Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Le Deal du moment :
STANLEY Coffret outils 38 pièces
Voir le deal
19.99 €

 

 Le poète qui se croyait autarcique

Aller en bas 
AuteurMessage
Eric 94
Plume de Bois
Plume de Bois
Eric 94

Masculin
Scorpion Cochon
Nombre de messages : 59
Age : 49
Localisation : Alfortville
Date d'inscription : 18/01/2021

Le poète qui se croyait autarcique Empty
MessageSujet: Le poète qui se croyait autarcique   Le poète qui se croyait autarcique Icon_minitimeVen 12 Mar 2021 - 12:35

LE POÈTE QUI SE CROYAIT AUTARCIQUE






C'est un grand poète
Qui vit dans sa tour d'ivoire
Engoncé dans une solitude
Hautaine


Il se croit indépendant
Autarcique


Sur le rebord de sa fenêtre
Un corbeau lui croasse
Le contraire tous les matins
Mais il ne le croit croit pas


Qui éclaire ton bureau
Lui demande le corbeau


Qui fait fonctionner
Ton réfrigérateur
Ton ventilateur
Ta machine à laver
Ton téléphone
Et ta chaîne Hi-fi


C'est la fée électricité
Lui rappelle le corbeau


Qui chauffe ton logis
C'est le magicien gaz


Qui te permet
De prendre de longs bains
Dans la baignoire
Où tu te prélasses
En fumant des cigares


C'est l'ondine eau courante


Qui préparent
Et te livrent
Les succulents
Aliments
Que tu consommes


Ce sont tes semblables
Que tu appelles
Tes dissemblables
Lui croasse le corbeau


Sans eux tu mourrais de faim


Aussi géniale que soit ton œuvre
Poétique
Tu n'es pas autarcique
Tu as besoin d'autrui
Pour te maintenir en vie


Quand reconnaîtras-tu
Que ta tour d'ivoire
A des pieds d'argile











Surfeur1111, Vero et ATROS aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Surfeur1111
Modérateur
Modérateur
Surfeur1111

Masculin
Cancer Serpent
Nombre de messages : 882
Age : 67
Localisation : Ile de France et Normandie
Date d'inscription : 29/03/2016

Le poète qui se croyait autarcique Empty
MessageSujet: Re: Le poète qui se croyait autarcique   Le poète qui se croyait autarcique Icon_minitimeVen 12 Mar 2021 - 23:04

Il est vrai que certains poètes peuvent présenter une image un peu froide
ou lointaine mais ce n'est pas systématiquement de la morgue. 
Je me rappelle
d'un ami très proche de Michel Jonasz qui donnait,
quand on le côtoyait une impression de froideur et d'ignorance
de l'autre mais pour qui le connaissait, il était constamment
dans des recherches de textes et de mélodies....à l'ouest comme on dit !


Finalement, votre poème, Eric, pourrait être un poème
générique qui englobe des tas de personnes se trouvant
propulsées pour un temps sur le devant de la scène et oubliant
une vérité essentielle.......
Sans l'autre nous ne sommes rien !!


La lecture de ce texte m'a rappelé un des miens et je me permets de
le citer car il complète votre réflexion.
Merci


La fin des puissants


En d'autres temps, vêtus de lin d'or et de nacre,
L'orgueil en fier pourpoint, vers de grands bastions,
Templiers, chevaliers en expéditions
S'en allaient conquérir Jaffa puis Saint Jean D'acre,

De nos jours, à l'argent qui brille puis consacre
Courbettes et honneurs au sein d'ambitions,
De postes de pouvoirs et génuflexions,
D'autres hommes hautains s'apprêtent pour le sacre;

Ne sont-ils pas élus des Dieux ? Faucons royaux,
Au dessus des sans dents, gens de peu et vassaux
Ils planent en rêvant de beaux récits épiques,

Puis saisis par la Faux quand vient le noir trépas,
Ils rejoignent en des espaces oniriques,
La plèbe, les obscurs.....ceux qu'ils ne voyaient pas.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Surfeur

Eric 94 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Vero
Plume de Corail
Plume de Corail
Vero

Féminin
Taureau Buffle
Nombre de messages : 102
Age : 59
Localisation : france
Date d'inscription : 08/01/2021

Le poète qui se croyait autarcique Empty
MessageSujet: Re: Le poète qui se croyait autarcique   Le poète qui se croyait autarcique Icon_minitimeSam 13 Mar 2021 - 11:56

Bonjour Eric 94,

J' aime à me réciter souvent cette suite d'interdépendances ,alors la fée gratitude naît!
Merci de ce rappel.

Amicalement.

Eric 94 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le poète qui se croyait autarcique Empty
MessageSujet: Re: Le poète qui se croyait autarcique   Le poète qui se croyait autarcique Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le poète qui se croyait autarcique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-
Sauter vers: