Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur le Vélo électrique Xiaomi Mi Smart Pliable 250 W
499.99 € 999.99 €
Voir le deal

 

 Sans risquer de se quitter

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Féra
Grimoirien
Grimoirien
Féra

Féminin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 516
Age : 42
Localisation : Uckange(57)
Date d'inscription : 19/09/2006

Sans risquer de se quitter Empty
MessageSujet: Sans risquer de se quitter   Sans risquer de se quitter Icon_minitimeVen 1 Déc 2006 - 0:00

Sans risquer de se quitter

¤

Le soleil avait passé un bel été

Il avait vécu des mois d'intense amour

Caressant, embrassant chaque jour

Sa belle à qui son brillant il offrait

¤

Puis se vint l’automne qui le frustra

De belle il ne toucha plus, disparue

Le grand mur des nuages ingénus

Lui couchait les yeux, où est tu ma diva

¤

Elle lui avait chanté les cantiques

De ses beaux volcans, de ses mers

Se son humanité dans la galère

Qu’il voulait rassurer, amant sympathique

¤

Pour elle Il décida alors qu’il brûlerait

Un peu plus de ses atomes amoureux

Pour faire fondre en jaloux impétueux

Son ennemi juré, les nuages frustrants

¤

Il les transperça pour les occire à sa chaleur

Puis s’en alla lécher la belle épine dorsale

De sa terre qui l’aguichait, fille sentimentale

Il lui procurait tant et tant de sages bonheurs

¤

Il l’avait dévêtue de ses forêts poilues

Trop poilues à son goût pour voir

En son sein les dunes en miroirs

Quand les mirages vous font croire le nu

¤

Il l’enlaçait de l’amour de ses baisers

Dont il laissait la trace dans les déserts

Où elle l’attendait au vent qui se sert

D’ami complice pour lui parfaire la beauté

¤

De ce sain lourdaud de lai, le téton sur le haut

Des dunes, il cheminait vers la belle gorge

Où le rayon de l’amant, vestige d’une forge

Burinait la belle, ciselait la nuisette de son chaud

¤

Il n’accepta plus qu’on lui fasse de l’ombre

Il voulait être seul fidèle, à pouvoir caresser

Les cotes et les gorges profondes de l’aimée

Son toucher, il ne pouvait l’offrir à la pénombre

¤

Il reprocha à la lune de la regarder de trop prés

Mais il n’a pas de crainte car il sait d’expérience

Que la lune n’est pas contraire à sa science

Mais il se charge possessif de tant à autre de l’éclipser

¤

Il lui est insupportable d’être absent de sa nuit

Il aurait aimé coucher une seule nuitée prés d’elle

De la prendre dans ses rayons pour l’éternel

Mais son plaisir est de la voir à son levé, fraîchie

¤

Je vous le dis, ces deux la ce n’est pas commérage

Ils s’aiment, oui ils s’aiment comme des fous

Ils ont cette passion qui les mènera jusqu'au bout

De leur éternité d’amour sans risquer de se quitter.

¤¤¤

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Cliquez sur mon grimoire,
Mes poèmes sont là !
Sans risquer de se quitter Grimoi10
Revenir en haut Aller en bas
Lunessences
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Lunessences

Féminin
Bélier Tigre
Nombre de messages : 585
Age : 59
Localisation : Le sud de la France
Date d'inscription : 14/11/2006

Sans risquer de se quitter Empty
MessageSujet: Sans risquer de se quitter   Sans risquer de se quitter Icon_minitimeLun 11 Déc 2006 - 17:05

Bonjour Féra une bien belle histoir d'amour que tu nous contes ici. Charles Trenet disait " le soleil a rendez-vous avec la lune " mais je vois qu'il n'en est rien!! La Terre reste sa passion et c'est très bien ainsi.
Des mots simples et doux qui coulent pour nous peindre ces jolis tableaux.
Bravo
Lunessences :Bisous:

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Espérer et vouloir, deux mots qui changent l'avenir qui peut être le notre.
Lunessences
Revenir en haut Aller en bas
http://amespoetique.niceboard.com/index.forum
 
Sans risquer de se quitter
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De retour a la maison avec toi (PV Riku) (Hentaï ) (terminer)
» Retrouvez les nouveautés en STREAMING VK gratuitement et en bonne qualité DVDRIP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: