Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Le deal à ne pas rater :
-50% sur plusieurs chaussures de la gamme Nike Air Max
Voir le deal

 

 Entre deux mondes

Aller en bas 
AuteurMessage
Oiseau Lyre
Grimoirien
Grimoirien
Oiseau Lyre

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 242
Age : 31
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/06/2018

Entre deux mondes Empty
MessageSujet: Entre deux mondes   Entre deux mondes Icon_minitimeDim 30 Aoû 2020 - 14:52

Entre deux mondes

« Monsieur, pardonnez-moi pour mon indiscrétion,
Mais vous ne prenez pas la bonne direction !
Les âmes ne pouvant aller vers le Seigneur
Auraient, selon la loi, commis quelques erreurs…
Dites-moi, voulez-vous, quels ont été vos torts ?
 
– J’ai aimé, cher Monsieur, et j’aimerais encore,
Si je n’avais quitté la vie un beau matin.
C’était un samedi d’hiver, j’en suis certain,
Ou peut-être un mardi d’été ou de printemps…
Ma mémoire est troublée car voici bien longtemps
Que j’attends, silencieux, en haut des escaliers
Une âme avec laquelle mon âme était liée.
Voilà pourquoi, monsieur, je suis entre deux mondes.
 
– Mais ne craignez-vous pas que Saint-Pierre ne gronde
Une âme révoltée qui ne franchit le pas
Du seuil où l’on se rend après le grand trépas ?
 
– Je dois vous avouer qu’avec Monsieur Saint-Pierre,
Nous avons un marché qui comble mes prières.
Il sait que j’ai vécu pour un sublime amour,
Plus brillant que le feu, plus doux que le velours,
Une passion que rien ne pourrait altérer,
Pas même cette mort venue pour m’enterrer.
Il a fallu, Monsieur, négocier âprement,
Mais l’amour n’est-il pas le plus beau sacrement ?
Et l’on m’a accordé d’attendre à cette porte
La femme que j’aimais, c’est tout ce qui m’importe.
Pour l’instant elle vit et c’est là mon bonheur.
Je ne suis pas pressé, mais quand sonnera l’heure,
Elle me trouvera serein et souriant,
Et je la guiderai vers les astres brillants.
Voilà pourquoi j’attends assis entre deux mondes,
Mais pour moi une année ne vaut qu’une seconde.
Et bien que, je le vois, sa jeunesse a passé,
Je sens toujours sur moi ses douces mains glacées
Quand elles caressaient mon vieux visage blême
D’un langage inconnu valant tous les « je t’aime ».
Je ne suis pas, Monsieur, son unique Jason,
Mais je veille toujours sur sa rousse toison
Depuis ce lieu étrange et devant l’au-delà,
En sentant dans mon cœur un parfum de lilas.
Et peut-être qu’au fond j’apprécie l’expérience
Car j’ai pu voir passer d’anciennes connaissances.
Oui, je vois défiler de bons amis d’antan
Qui s’arrêtent parfois discuter du bon temps.
Et des amantes aussi, qui me montrent les dents ;
Quand leur âme est à nu, rien n’y est transcendant…
 
– Mille excuses, Monsieur, mais il me faut partir,
La cloche du Salut, je l’entends retentir !
Mais j’emporte avec moi le beau de votre histoire,
Et votre amour, je crois, fait toute votre gloire.
Puissiez-vous vous aimer sous les yeux du Seigneur
Durant l’éternité de ce monde meilleur.
 
– Allez en paix, ami, et n’ayez pas de crainte,
Après le temps d’attente arrivera l’étreinte.
Et j’ai pour compagnons quelques chers souvenirs
Qui m’aident à patienter sans risque de languir.
Ils m’offrent le plaisir de revoir en ma dame,
La beauté de la vie et la bonté de l’âme.
J’ai goût à rester seul, heureux de rêvasser…
Je sens toujours en moi sa douce main glacée
Quand elle caressait les lignes d’un poème

Qu’avait écrit mon cœur pour lui chanter « je t’aime ».

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A

************************************
Alexandre, alias : Oiseau Lyre


Entre deux mondes Oiseau10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/155823967@N08
Roger Massé
Modérateur
Modérateur
Roger Massé

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 2564
Age : 89
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 07/08/2006

Entre deux mondes Empty
MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Entre deux mondes Icon_minitimeLun 31 Aoû 2020 - 17:47

Je suis scotché littéralement ! Que d'images superbes entre tes deux mondes, cher Alexandre ! 

Bravo et Merci !

Amitiés.

Roger.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Roger MASSÉ
Entre deux mondes Grimoi10
Revenir en haut Aller en bas
Oiseau Lyre
Grimoirien
Grimoirien
Oiseau Lyre

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 242
Age : 31
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/06/2018

Entre deux mondes Empty
MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Entre deux mondes Icon_minitimeLun 7 Sep 2020 - 23:01

Mille mercis cher Roger ! Ton message me touche très sincèrement car ce texte compte beaucoup pour moi...
Merci pour ton passage sur ces mots et ton amical commentaire :-)
Amitiés,

Alexandre

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A

************************************
Alexandre, alias : Oiseau Lyre


Entre deux mondes Oiseau10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/155823967@N08
Contenu sponsorisé




Entre deux mondes Empty
MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Entre deux mondes Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre deux mondes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Vos Nouveaux Poèmes-
Sauter vers: