Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion

 

 LE RIMEUR

Aller en bas 
AuteurMessage
Grandin
Nouvelle plume
Nouvelle plume
Grandin

Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 18
Age : 66
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 01/12/2019

LE RIMEUR Empty
MessageSujet: LE RIMEUR   LE RIMEUR Icon_minitimeJeu 12 Déc 2019 - 1:23

Tel le Renard vexé de ne pouvoir atteindre
D’inaccessibles fruits, qu’il estima trop verts,
Le rimeur sans orgueil ne trouve qu'à se plaindre
Des efforts consentis pour écrire ses vers.

D'aphorismes trompeurs basés sur le mensonge,
Le profane choisit de se faire avocat
Et dans son plaidoyer plus visqueux que l'axonge,
Le sophisme précède un noble prédicat.

Il vient prendre à témoin un auditoire obtus,
Dénonçant chez Malherbe un trait de perfidie,
"Surtout ne respectez de l'Art tous les statuts
Récusez sans appel Métrique et Prosodie !".

Puisque la Poésie impose que l'Artiste
Applique les traités, lors de tous ses écrits,
Il se dit novateur, lui, qui n'est que laxiste,
Et se clame mentor de chacun des proscrits.

Désormais assuré d'éviter la critique
Pour les nombreux écarts de ses fades quatrains
Le rimeur persévère aussi nul que cynique
A noircir du papier à l’encre des purins.
Revenir en haut Aller en bas
 
LE RIMEUR
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: