Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete


Un endroit qui respire le bien écrire et l'amitié
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Partagez
 

 La paradoxe de l'amour

Aller en bas 
AuteurMessage
Caleb Hintermann
Grimoirien
Grimoirien
Caleb Hintermann

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 91
Age : 43
Localisation : Alès
Date d'inscription : 03/08/2015

La paradoxe de l'amour Empty
MessageSujet: La paradoxe de l'amour   La paradoxe de l'amour Icon_minitimeJeu 14 Mar 2019 - 4:21

Le paradoxe de l’amour

L'amour a sa logique propre,
Se nourrissant de spontané.
Il la vit en l'instantané,
Sa part d'instinct toujours impropre !

L'amour vit pour le spasmodique,
Jamais inscrit en continu,
Se détendant vers le ténu,
Trop souventes-fois sporadique...

Le souci c'est que l'amour veut
Et incessamment transformer,
L'être beau qu'il désire aimer
En un élément toujours creux.

L'amour est une gestaltique ;
De fait c'est un Protée qu'il veut.
Non même un penser qui se meut,
Ainsi toujours tout se complique...

Aimer, c'est accepter l'équipe,
Le désir de devenir deux.
Avec espoir de rester deux...
Ainsi le rêve demeure épique !

Puis si la forme se déforme,
Au point que ça devienne odieux ;
Alors l'amour toujours ocieux,
Sur une autre forme s'informe !

La forme alors se scarifie ;
Avalisant son désespoir,
Pleurant d'avoir encor espoir :
Être aimée par nouveau défi !

Partant les formes s'informent,
Afin d'à nouveau jouir,
Sur quel nouvel amour fuir,
Loin des amours qui se déforment...

Alors un couple se reforme,
Pour spasmodiquement jouir,
Et puis par la suite se fuir :
Toujours l'hymen se transforme.


Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Qu'est-ce que la poésie ? Une pensée dans une image. (Goethe)

Sommaire Grimoire
Revenir en haut Aller en bas
 
La paradoxe de l'amour
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amour en trois dimensions
» A la reconquête de notre amour...
» Rose,ma petite cochonne d'amour...p.4
» pomme d'amour
» Le creuset de l'amour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES GRIMOIRES :: Vos poèmes classés en grimoires :: Caleb Hintermann-
Sauter vers: