Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete


Un endroit qui respire le bien écrire et l'amitié
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion

Partagez
 

 Sylvianne et la mort II

Aller en bas 
AuteurMessage
Caleb Hintermann
Grimoirien
Grimoirien
Caleb Hintermann

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 91
Age : 43
Localisation : Alès
Date d'inscription : 03/08/2015

Sylvianne et la mort II Empty
MessageSujet: Sylvianne et la mort II   Sylvianne et la mort II Icon_minitimeMer 20 Fév 2019 - 4:21

Sylvianne et la mort II




Elle se tenait nue dessus l'étroite butte

Et contemplait la mer se déchaîner plus bas :

Sublimité d'un corps que le trouble transmute,

Fatigué par les ans déformé et bien las...



Sylvianne restait droite, vêtements derrière elle ;

Tenant son sac au bras, son mouchoir à la main.

Elle haletait fort tel cet autre martèle

Un air piquant et froid qui l'appelait enfin.



Elle avait emporté pour ce mortel voyage

Son anneau d'or brisé et ses clichés jaunis ;

Ils tenaient dans son sac léger comme un mirage,

Ces souvenirs de temps qu'elle savait finis.



Le vent fort et la grêle alors se déchaînèrent,

Mais en heurtant ce corps déjà mort : vain beffroi !

Comme pour l’effacer de vigueur redoublèrent :

Dans les yeux de Sylvianne tout n'était plus qu'effroi !



Elle voulait plonger loin de l'horizon grise

Et se perdre au néant dans la mer en furie ;

D'un coup, lorsque sentant que son bras lâchait prise

Elle laissa son sac happer par la harpie.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Qu'est-ce que la poésie ? Une pensée dans une image. (Goethe)

Sommaire Grimoire
Revenir en haut Aller en bas
 
Sylvianne et la mort II
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Undertaker serait mort !!!!
» Dieu de la mort : 03/2008
» Bière : La Mort Subite
» tete de mort
» "Michael Jackson" est mort...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES GRIMOIRES :: Vos poèmes classés en grimoires :: Caleb Hintermann-
Sauter vers: