Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
Faire lire sa poésie sur FacebookVitrine du SiteAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le sonnet de la fin

Aller en bas 
AuteurMessage
barateur
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Masculin
Capricorne Chien
Nombre de messages : 202
Age : 59
Localisation : Alger
Date d'inscription : 21/10/2017

MessageSujet: Le sonnet de la fin    Ven 7 Sep 2018 - 0:44

Je  peine à me reconnaitre dans une  glace
Mes rides se muent en profondes encoches  
Les yeux pendants  au-dessus leurs poches 
Un vrai visage de revenant me faisant  face

Les années soucieuses de laisser leur trace
Ont butiné mon corps, tel que des loches
Plus elles dévastent,  plus ma  fin approche
Bientôt, de cette  terre je céderai ma place

Hélas ! Mes bons amis, la vie est ainsi faite
Au bout de chaque triomphe il y a  défaite
Mais avant que l’être atteigne son apogée

Devrait penser à son inévitable décadence
Toute orbite d’astre connaîtra son périgée
Et vieillesse n’est que surannée jouvence !


barateur 
Le 07/09/2018

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
---------------------------------------------------
BARATEUR
SOMMAIRE DU GRIMOIRE DE BARATEUR
L’alphabet
 fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme
et de toutes ses sottises. Voltaire (1694-1778)
Revenir en haut Aller en bas
Raymonde Verney
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Féminin
Verseau Buffle
Nombre de messages : 915
Age : 68
Localisation : le monde
Date d'inscription : 01/03/2016

MessageSujet: Re: Le sonnet de la fin    Ven 7 Sep 2018 - 18:47

Hélas ! Mes bons amis, la vie est ainsi faite
Au bout de chaque triomphe il y a  défaite
Mais avant que l’être atteigne son apogée

Devrait penser à son inévitable décadence
Toute orbite d’astre connaîtra son périgée
Et vieillesse n’est que surannée jouvence !


que de vérité dans ces vers si bien écrits superbe poésie même si un peu triste mais n'est-ce pas la réalité. amitiés raymonde Bravo

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Revenir en haut Aller en bas
barateur
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Masculin
Capricorne Chien
Nombre de messages : 202
Age : 59
Localisation : Alger
Date d'inscription : 21/10/2017

MessageSujet: Re: Le sonnet de la fin    Ven 7 Sep 2018 - 21:32

Votre passage m'a honoré, votre commentaire m'a stimulé ! Merci infiniment Madame;
En sus de mes amitiés... tous mes respects !  
Une Rose

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
---------------------------------------------------
BARATEUR
SOMMAIRE DU GRIMOIRE DE BARATEUR
L’alphabet
 fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme
et de toutes ses sottises. Voltaire (1694-1778)
Revenir en haut Aller en bas
Raymonde Verney
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Féminin
Verseau Buffle
Nombre de messages : 915
Age : 68
Localisation : le monde
Date d'inscription : 01/03/2016

MessageSujet: Re: Le sonnet de la fin    Sam 8 Sep 2018 - 18:09

BARATEUR c'est moi qui suis honorée de ce compliment
amitiés
raymonde La paix

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le sonnet de la fin    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le sonnet de la fin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sonnet du trou noir
» Le sonnet
» Epaules-Nues en sonnet (sur le modéle des sonnets de Thunderbird et Myrrha)
» Fausse ronde Sonnet N° 6 Un compagnon de route
» Sonnet du trou noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES GRIMOIRES :: Vos poèmes classés en grimoires :: barateur-
Sauter vers: