Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
Faire lire sa poésie sur FacebookVitrine du SiteAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le vallon.

Aller en bas 
AuteurMessage
Alain Girard
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Masculin
Balance Dragon
Nombre de messages : 388
Age : 65
Localisation : 77 France
Date d'inscription : 17/07/2017

MessageSujet: Le vallon.   Ven 20 Juil 2018 - 18:55

Le vallon.

Depuis un vers de Victor Hugo
Extrait de:
Pasteurs et troupeaux.
Texte: 111
Morceaux choisis
Librairie de la Grave.


"Le vallon où je vais tous les jours est charmant! * "
Des genêts au soleil plus dorés que l'été
Eblouissent de paix cet univers semant,
ça et là, mon besoin d'immense liberté!

J'avance à pas feutrés! Souvent vers l'horizon
Je tourne mon regard admirant les oiseaux;
Ce Milan magnifique en sa pleine saison,
Et cet Aigle royale et son ombre en les eaux

D'un ruisseau murmurant de tendres clapotis;
Et tout est gigansteque et je suis si petit
Auprès de ces beautés qu'offre, à nous, la nature;
Puissè-je à tout jamais rester ainsi mature!

Puis encor quelques pas, puis un autre regard
Vers la fleur étonnée de  l'ombre d'un grand chêne,
Auprès de lui sa vie connaît d'autres départs
Et l'amour fleurissant fait oublier la haine!

Les grillons bien cachés gazouillent dans le soir!
A mesure des mots la lumière s'incline,
Il me faut retourner! Imprégné de l'espoir
Que m'offrit la beauté même ce qui décline!

Ebloui, singulier et parfois apostrophe
Et peut-être, qui sait, un troublion amant
Qui invente des mots, en de petites strophes:
"Le vallon où je vais tous les jours est charmant!
* "

Alain Girard

Copyright.
Tous Droits Réservés.
Le 20 07 2018

* Victor Hugo






Revenir en haut Aller en bas
 
Le vallon.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Vallon - Vers Campelobre...
» Le Vallon/Lamartine.
» Vallon du Marcadau et tour des lacs
» Paysages vallonés et lacs
» Vallon de Marcieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Vos Nouveaux Poèmes-
Sauter vers: