Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
 

 Le bruit d’un Mot.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



Le bruit d’un Mot. Empty
MessageSujet: Le bruit d’un Mot.   Le bruit d’un Mot. EmptyJeu 14 Juin 2018 - 20:50

Le bruit d’un Mot.

Que deviennent les Mots que l’on voulut en feu
Dans l’espace et le temps qui n’entendent plus rien
Quand tout est connecté comme un bien triste jeu
Lorsque chacun s’emploie par le monde Internet
A espérer la vie, l’amour tout ce qu’on jette
Aux poubelles fleuries que fouille le « Vaurien  *1 ! » 

Parfois, sur quelques murs, j’en découvre certains
Qui me parlent et me font rêver outre moi-même
Entre des nuits sans lieu et des lieux sans matin
Je crois en la beauté des Mots, en leur errance,
Malgré tout ce qui fait l’ignominieuse France
Aux gestes délaissés d’un ultime poème !

Les Mots dansent souvent, de musique en musique
Ainsi vient la douceur, la tendresse et l’espoir !
Ils sont le soubresaut de ce qui est unique
Et la vertu de ceux qui savent les aimer
Profondément encore éteindre les armées
Dont le geste – idiotie – défigure le soir !

Quel est ce Mot soudain qui naît d’être détruit
Avant le prochain Mot qui le remplacera,
Son absence brûlée dans le feu des Autrui,
La grande négation, singulière du temps,
Dont s’envolent les cris aux moindres des instants,
Mais qui donc le connaît, comme de Lui, sera

 « Un jour d’épaule nue où les gens s’aimeront *
2 »
Les mains touchant les mains et les cœurs entrouverts
Pour trouver tous les Mots qui saignent, saigneront
Lorsque la Poésie n’est plus qu’une hécatombe
Où nul ne connaît rien de sa future tombe ,
Où personne n’aima le bruit d’un Mot, un vers !

Que deviennent les Mots que l’on voulut en feu
Dans l’espace et le temps qui n’entendent plus rien
Quand tout est connecté comme un bien triste jeu
Lorsque chacun s’emploie par le monde Internet
A espérer la vie, l’amour tout ce qu’on jette
Aux poubelles fleuries que fouille le « Vaurien  *1 ! » 

Alain Girard

Copyright. Tous Droits Réservés.

*1 j’emploie ce mot avec respect pour Ceux qui trouvent
à manger dans les poubelles.

*2 Louis Aragon


 


Revenir en haut Aller en bas
 
Le bruit d’un Mot.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le bruit
» Le bruit
» Ce qui fait du bruit, et ce qui fait du bruit
» Un bruit, c'est tout!
» Le bruit de bottes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES ACCUEILLIS :: Les Textes Des Accueillis :: Partis Du Forum :: Alain Girard-
Sauter vers: