Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion

 

 DIVAGATIONS

Aller en bas 
AuteurMessage
MISTOU
Grimoirien
Grimoirien
MISTOU

Féminin
Gémeaux Chien
Nombre de messages : 128
Age : 74
Localisation : Champagne dans notre belle France
Date d'inscription : 26/12/2017

DIVAGATIONS Empty
MessageSujet: DIVAGATIONS   DIVAGATIONS Icon_minitimeDim 1 Avr 2018 - 12:27

Un Amour fou, irrationnel
Un Amour au risque de se perdre
Un Amour nocif qui n'apporte que le pire
Un Amour brulant, un Amour impossible
 
Comme une drogue, une souffrance
Qui te parle de désespérance
Cette impression de te noyer
Cette sensation d'étouffer
 
Comme un soleil qui disparaît
Et te plonge dans les ténèbres
Comme un champignon vénéneux
Comme un hurlement silencieux
 
Mourir à petit feu
Le temps compte si peu
Doucement s'étioler
Voir les années passer
 
Etre lucide jusqu'à l'extrême
Vouloir y croire, quoiqu'il advienne
Et toujours se voiler la face
Pour pouvoir encore faire face

 
 
DIVAGATIONS 4jZ69ybIu_X4Uyl7z2NVBlBDwNs

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Le Grimoire De Mistou
Mistou
Revenir en haut Aller en bas
 
DIVAGATIONS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES GRIMOIRES :: Vos poèmes classés en grimoires :: Mistou-
Sauter vers: