Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Le Deal du moment :
ASOS : -15% sur tout avec le code ASOSNEWSUMMER
Voir le deal

 

 L'éloge de vie

Aller en bas 
AuteurMessage
ventpre
Grimoirien
Grimoirien
ventpre

Masculin
Taureau Coq
Nombre de messages : 941
Age : 75
Localisation : Saintes. France
Date d'inscription : 17/11/2015

L'éloge de vie Empty
MessageSujet: L'éloge de vie   L'éloge de vie Icon_minitimeMar 25 Avr 2017 - 17:10

" L'éloge de vie "

 

 

Je me veux déconstruit

pour goûter l'existence

de cette humanité

dans ses pulsions vitales.

 

L'élan renouvelé

d'une force élémentaire

s'accorde et se confond

aux falaises abruptes,

qu'il bat comme le fait

le vent ou l'eau des mers,

depuis les temps anciens,

du temps originel.

 

Tout m'insuffle la vie

et je ne veux rien d'autre

mais surtout ne pas être

autre chose que je suis.

 

Je ne veux rien écrire

que je n'ai pas vécu

pour échapper d'instinct

au magma d'idéaux

de clans ou de clivages

d'une société naïve,

apeurée des colères,

des sursauts de la terre.

 

Éviter le cernage

de l'absolu des mots

où suffoque d'ankylose,

l'indifférence du monde

pour ses petits tracas.

 

Je me veux déconstruit

pour ne pas éprouver

la mort solitaire,

mais faire corps à la terre

dans l'immuable du temps.

 

Il me faudra toujours

défier sans relâche,

la fixité des choses

et opiniâtrement,

ne jamais m'achever

en stature de pierre,

comme un beau destin d'homme.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
SOMMAIRE DU GRIMOIRE DE VENTPRE
Ventpré
Revenir en haut Aller en bas
 
L'éloge de vie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-
Sauter vers: