Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion

Partagez
 

 Sonnet de Louise Labé

Aller en bas 
AuteurMessage
LKazan
Grimoirien
Grimoirien
LKazan

Masculin
Lion Serpent
Nombre de messages : 280
Age : 78
Localisation : Bruges
Date d'inscription : 19/10/2014

Sonnet de Louise Labé Empty
MessageSujet: Sonnet de Louise Labé   Sonnet de Louise Labé Icon_minitimeJeu 25 Aoû 2016 - 23:32

Louise Labé (1524-1566)

L’auteur n’a pas comme l’illustre et ouvertement dévoyé Marquis connu deux sentences de mort et trente ans d’emprisonnement pour libertinage. Pourtant, honnie de la société bien pensante en raison d’une conduite amoureuse qui aurait fait scandale, elle n’en aurait pas moins été la coqueluche des lettrés latinistes de l’ « école lyonnaise », imprégnés de Pétrarque, en plein âge d’or de la Renaissance… A ceci près que, à l’instar de Shakespeare, d’aucuns avancent la thèse selon quoi, « courtisane sans envergure », elle n’aurait été qu’un prête-nom… La polémique se poursuit, sans vraiment convaincre.


Sonnet de Louise Labé ZUPN5olvMxn4tjEQyNtgN6siAGcJYkqhRuGoxFB2f8BiS7nmyfhTZMAAAAASUVORK5CYII=

Baise m'encor, rebaise-moi et baise ;
Donne m'en un de tes plus savoureux,
Donne m'en un de tes plus amoureux :
Je t'en rendrai quatre plus chauds que braise.
Las ! te plains-tu ? Çà, que ce mal j'apaise,
En t'en donnant dix autres doucereux.
Ainsi, mêlant nos baisers tant heureux,
Jouissons-nous l'un de l'autre à notre aise.
Lors double vie à chacun en suivra.
Chacun en soi et son ami vivra.
Permets m'Amour penser quelque folie :
Toujours suis mal, vivant discrètement,
Et ne me puis donner contentement
Si hors de moi ne fais quelque saillie.

(Louise Labé, Euvres, sonnet XVIII)


L.Kazan ** Sonnet de Louise Labé Grimoi10
Revenir en haut Aller en bas
Raymonde Verney
Grimoirien
Grimoirien
Raymonde Verney

Féminin
Verseau Buffle
Nombre de messages : 954
Age : 69
Localisation : le monde
Date d'inscription : 01/03/2016

Sonnet de Louise Labé Empty
MessageSujet: Re: Sonnet de Louise Labé   Sonnet de Louise Labé Icon_minitimeMar 6 Déc 2016 - 10:43

louise labé à sa mort a légué tous ses biens aux pauvres
amitiés

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Sonnet de Louise Labé Raymon10
Revenir en haut Aller en bas
 
Sonnet de Louise Labé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les textes d'Auteurs connus-
Sauter vers: