Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
-21%
Le deal à ne pas rater :
Calendrier de l’Avent 2021 FUNKO Harry Potter en promo
49.99 € 62.99 €
Voir le deal

 

 Régime (parodie du Lac de Lamartine)

Aller en bas 
AuteurMessage
Lémuel
Plume de Bois
Plume de Bois
Lémuel

Masculin
Vierge Chèvre
Nombre de messages : 94
Age : 42
Localisation : Cormeilles en Parisis
Date d'inscription : 21/04/2006

Régime (parodie du Lac de Lamartine) Empty
MessageSujet: Régime (parodie du Lac de Lamartine)   Régime (parodie du Lac de Lamartine) Icon_minitimeVen 29 Sep 2006 - 18:34

Ainsi toujours poussés vers d’autres grignotages,
Dans cette gourmandise, emportés sans retour,
Ne pourrons nous jamais nous soustraire au pesage,
A son jugement sourd ?

O gras ! je ne veux plus t’avoir dans mes repas,
Car un temps ma ceinture fut prête à éclater,
Regarde, j’ai vaincu le piège du surpoids,
Je peux m’en rappeler :

Je boulottais ainsi dans une joie profonde,
Ainsi je m’empiffrais abruti de télé,
Ainsi je me gavais du spectacle des ondes
Et de gâteaux salées.

Un soir, t’en souvient-il, je mangeais en silence,
On entendait au loin que murmures et pas,
Et le bruit de ma gorge avalant en cadence
Des goulées de soda.

Car d’un coup la télé avait rendu son âme,
Et le grand fleuve hertzien ne trouvait plus d’écho,
L’amour propre fut vif, profitant de ce drame
Pour déclamer tout haut :

« Ô gras ! suspends ton œuvre, et vous petits biscuits
Ne me tentez donc plus :
Laissez-moi savourer des portions amoindries
Pour que je n’enfle plus.

« Assez de bourrelets maintenant me décorent
Ce ventre trop repu,
J’aimerais retrouver la beauté de mon corps
Et non être pansu.

« Dois-je me plaindre en vain ? Non, car par des efforts
Les kilos pourraient fuir.
Je dis à l’appétit : sois plus doux et mon corps
Viendra à s’embellir.

« Maigris donc ! Maigris donc ! Et regarde ta panse,
Tu seras motivé !
Voilà ce que je dis, voilà ce que je pense
Pour ne plus rechuter. »

Mais vraiment se peut-il que ce moment d’ivresse
Où toute ma raison concourre à mon bonheur
Ne parte loin de moi, ne restant que promesse
Et rêve sans valeur ?

Et quoi ! si je le veux , je n’aurais de défaite
Quoi ! mon estomac crie ! Quoi ! ma bouche se plaint !
Ce gras que j’ai stocké, ce gras que je rejette
Ne sera plus le mien.

Gâteaux, petits bonbons, soda et sucreries,
Que faisiez-vous de moi quand je vous dévorais ?
Parlez : me rendrez-vous ce que vous m’avez pris :
La beauté de mes traits ?

Ô cœur et toi raison, désir et volonté,
Vous que le temps renforce ou qu’il peut amollir,
Gardez de cette nuit, pour le réaliser,
Au moins ce souvenir.

Qu’il devienne du sport, qu’il devienne régime,
Mon corps sera ainsi que je l’ai décidé,
Je pourrai me sculpter la silhouette fine
Dont j’ai toujours rêvé.

Qu’il soit dans mon esprit maintenant apaisé,
Dans mes yeux libérés de la télévision,
Dans la joie retrouvée d’avoir su ranimer
Le feu de l’ambition.

Que l’éclat de mes yeux, mes lèvres en sourire,
Que le parfum léger dont mon corps est paré,
Que ce que les gens voient, entendent ou respirent,
Tout dise : il a changé.
Revenir en haut Aller en bas
http://lemuel.poesie.free.fr
Lémuel
Plume de Bois
Plume de Bois
Lémuel

Masculin
Vierge Chèvre
Nombre de messages : 94
Age : 42
Localisation : Cormeilles en Parisis
Date d'inscription : 21/04/2006

Régime (parodie du Lac de Lamartine) Empty
MessageSujet: Re: Régime (parodie du Lac de Lamartine)   Régime (parodie du Lac de Lamartine) Icon_minitimeVen 29 Sep 2006 - 18:34

et pour mémoire le lac de Lamartine :

Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges
Jeter l'ancre un seul jour?

Ô lac ! l'année à peine a fini sa carrière,
Et près des flots chéris qu'elle devait revoir,
Regarde ! je viens seul m'asseoir sur cette pierre
Où tu la vis s'asseoir !

Tu mugissais ainsi sous ces roches profondes,
Ainsi tu te brisais sur leurs flancs déchirés,
Ainsi le vent jetait l'écume de tes ondes
Sur ses pieds adorés.

Un soir, t'en souvient-il ? nous voguions en silence;
On n'entendait au loin, sur l'onde et sous les cieux,
Que le bruit des rameurs qui frappaient en cadence
Tes flots harmonieux.

Tout à coup des accents inconnus à la terre
Du rivage charmé frappèrent les échos
Le flot fut attentif, et la voix qui m'est chère
Laissa tomber ces mots :

« Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !

« Assez de malheureux ici-bas vous implorent,
Coulez, coulez pour eux;
Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent,
Oubliez les heureux.

« Mais je demande en vain quelques moments encore,
Le temps m'échappe et fuit;
Je dis à cette nuit : Sois plus lente; et l'aurore
Va dissiper la nuit.

« Aimons donc, aimons donc ! de l'heure fugitive,
Hâtons-nous, jouissons !
L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rive;
Il coule, et nous passons ! »

Temps jaloux, se peut-il que ces moments d'ivresse,
Où l'amour à longs flots nous verse le bonheur,
S'envolent loin de nous de la même vitesse
Que les jours de malheur ?

Eh quoi ! n'en pourrons-nous fixer au moins la trace ?
Quoi ! passés pour jamais ! quoi ! tout entiers perdus !
Ce temps qui les donna, ce temps qui les efface,
Ne nous les rendra plus !

Éternité, néant, passé, sombres abîmes,
Que faites-vous des jours que vous engloutissez ?
Parlez : nous rendrez-vous ces extases sublimes
Que vous nous ravissez ?

Ô lac ! rochers muets ! grottes ! forêt obscure !
Vous, que le temps épargne ou qu'il peut rajeunir,
Gardez de cette nuit, gardez, belle nature,
Au moins le souvenir !

Qu'il soit dans ton repos, qu'il soit dans tes orages,
Beau lac, et dans l'aspect de tes riants coteaux,
Et dans ces noirs sapins, et dans ces rocs sauvages
Qui pendent sur tes eaux.

Qu'il soit dans le zéphyr qui frémit et qui passe,
Dans les bruits de tes bords par tes bords répétés,
Dans l'astre au front d'argent qui blanchit ta surface
De ses molles clartés.

Que le vent qui gémit, le roseau qui soupire,
Que les parfums légers de ton air embaumé,
Que tout ce qu'on entend, l'on voit ou l'on respire,
Tout dise : Ils ont aimé !
Revenir en haut Aller en bas
http://lemuel.poesie.free.fr
raymonde
Invité
Anonymous


Régime (parodie du Lac de Lamartine) Empty
MessageSujet: Re: Régime (parodie du Lac de Lamartine)   Régime (parodie du Lac de Lamartine) Icon_minitimeMer 11 Oct 2006 - 8:55

lemuel
je l'ai relue avec plaisir
c'est super ce que tu as réussi à faire
amitiés
raymonde
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Régime (parodie du Lac de Lamartine) Empty
MessageSujet: Re: Régime (parodie du Lac de Lamartine)   Régime (parodie du Lac de Lamartine) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Régime (parodie du Lac de Lamartine)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: