Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion

 

 Des que la nuit

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Féra
Grimoirien
Grimoirien
Féra

Féminin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 516
Age : 42
Localisation : Uckange(57)
Date d'inscription : 19/09/2006

Des que la nuit Empty
MessageSujet: Des que la nuit   Des que la nuit Icon_minitimeMar 19 Sep 2006 - 11:09

Dès que la nuit

Dés que la nuit s’ouvre, mes yeux épris de ta blancheur
Scintillent de l’aube à l’aurore, sur ton tendre corps
Dans une danse libertine, enlacée à ta fraîcheur
Et mon étreinte te vole, mille baisers record
¤
Ton absence est présente, à la pulsion de mon âme
Je respire la senteur, de ta peau inaccessible
Et je t’entoure calme, du regard de mes yeux flamme
Qui se reposent dans le noir, d’un rêve invisible
¤
Je te cherche impatiente, pour que tu m’apportes soudain
Toute la puissance de m’évader, libre dans mes envies
Cette raison de ma déraison, d’un amour pur et sans fin
Qui se promène sur le désir, de ces instants de ma vie

Je te crie toute ma douleur, en cette nuit d’être seul
Pour te prendre fantôme, dans l’étreinte de mes rites
Et de survoler ton image, qui gît dans le linceul
De l’envoûtement d’un corps, il veut effacer le mythe
¤
Je respire prés de toi, des mots si inavouables
A mon loin ta mélodie subjugue, tout mon être
Et seul mon esprit vif, la câlinera imperturbable
Pour lui raconter ton demain : Ton désir de renaître
¤
Notre amour enfin pourra, se parer de l’arc en ciel
De ces libidos indélébiles, subites par nos corps
Prés à donner l’un pour l’autre, le suprême irréel
D’instants précieux gisants sous de riches accords.
¤¤¤
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8999
Age : 69
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

Des que la nuit Empty
MessageSujet: Re: Des que la nuit   Des que la nuit Icon_minitimeMar 19 Sep 2006 - 11:45

Six quatrains magnifiquement écrits.
J'aime ta plume poétique.
Encore des pages sur les quelles je vais me jeter avidemment à chacun de tes posts.

Mais surtout, Bienvenue !

:Bisous:

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
Des que la nuit Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
 
Des que la nuit
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: