Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
 

 Quand le condor planait

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Goebel Jeannie 1946-2017
Modérateur
Modérateur
Goebel Jeannie 1946-2017

Poète émérite
Nombre de sujets
Meilleur rédacteur
Rédacteur ayant posé plus de 1000 messages
Poète accompli
Durée d'inscription

Féminin
Nombre de messages : 2107
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 06/03/2015

Quand le condor planait Empty
MessageSujet: Quand le condor planait   Quand le condor planait EmptyVen 10 Avr 2015 - 22:06

Quand le condor planait dans le ciel d'un bleu dur,
L'air vif éparpillait , pétales écarlates
Du bel arbre de feu les touches délicates,
Sur l'immense glacier, déjà veiné d'azur.

Tel un immense écrin, l'océan nous offrait
Des icebergs turquoise, opale ou émeraude,
Et le vent en dansant leur composait une ode,
Tandis que les baleines osaient prendre le frais.

Les Andes dominaient, de leurs sommets blanchis
La sauvage pampa aux grandes herbes noires,
Et pour les guanacos quelques ruisseaux pour boire,
Serpentant dans les rocs, de la neige affranchis.

Des grandes estancias s'échappaient dans le soir,
Du jeu d'une guitare, les notes cristallines
D'un langoureux tango, d'une danse câline,
Cœurs puisant dans la danse, une source d'espoir.

Et quand le soleil seul, pouvait faire un chemin
Et suivre les ruisseaux, dans les forêts si denses,
Que j'enviais l'oiseau qui dans le ciel immense,
Survolait le pays, poursuivant son destin.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Goebel Jeannie 1946 - 2017


Dernière édition par Goebel Jeannie le Sam 11 Avr 2015 - 17:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Poète émérite
Nombre de sujets
Meilleur rédacteur
Rédacteur ayant posé plus de 1000 messages
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 9213
Age : 69
Localisation : Bousies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

Quand le condor planait Empty
MessageSujet: Re: Quand le condor planait   Quand le condor planait EmptySam 11 Avr 2015 - 16:49

Tel un immense écrin, // l'océan nous offrait = 6 // 6
Des icebergs turquoise, // opale émeraude, = 6 // 5
Et le vent en dansant // leur composait une ode, = 6 // 6
Tandis que les baleines // venaient prendre le frais. = 7 // 6

Tel un immense écrin, l'océan nous offrait
Des icebergs turquoise, opale ou émeraude,
Et le vent en dansant leur composait une ode,
Tandis que les baleines osaient prendre le frais.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
Quand le condor planait Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
Goebel Jeannie 1946-2017
Modérateur
Modérateur
Goebel Jeannie 1946-2017

Poète émérite
Nombre de sujets
Meilleur rédacteur
Rédacteur ayant posé plus de 1000 messages
Poète accompli
Durée d'inscription

Féminin
Nombre de messages : 2107
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 06/03/2015

Quand le condor planait Empty
MessageSujet: Re: Quand le condor planait   Quand le condor planait EmptySam 11 Avr 2015 - 17:42

Bonjour Gérard,

Merci infiniment pour ton aide. J'ai beau essayer de faire attention, mes vers restent toujours boiteux.

Amicales bises
Jeannie.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Goebel Jeannie 1946 - 2017
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Poète émérite
Nombre de sujets
Meilleur rédacteur
Rédacteur ayant posé plus de 1000 messages
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 9213
Age : 69
Localisation : Bousies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

Quand le condor planait Empty
MessageSujet: Re: Quand le condor planait   Quand le condor planait EmptySam 11 Avr 2015 - 23:58

C'est en forgeant qu'on devient forgeron.
Ta main poétique s'améliore.
Amicalement

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
Quand le condor planait Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
 
Quand le condor planait
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand nos povin’ muchneu (Quand nous pouvions glaner)
» Quand tu m'as dit
» Quand
» Quand tu m'as dit
» Quand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES GRIMOIRES :: LES GRIMOIRES DES MEMBRES DÉCÉDÉS :: Goebel Jeannie 1946-2017-
Sauter vers: