Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion

Partagez
 

 The Sunlight on the Garden - Louis MacNeice

Aller en bas 
AuteurMessage
LKazan
Grimoirien
Grimoirien
LKazan

Masculin
Lion Serpent
Nombre de messages : 280
Age : 78
Localisation : Bruges
Date d'inscription : 19/10/2014

The Sunlight on the Garden - Louis MacNeice Empty
MessageSujet: The Sunlight on the Garden - Louis MacNeice   The Sunlight on the Garden - Louis MacNeice Icon_minitimeJeu 12 Mar 2015 - 13:36

Frederick Louis MacNeice (1907-1963), poète et dramaturge irlandais :


The Sunlight on the Garden


The sunlight on the garden
Hardens and grows cold,
We cannot cage the minute
Within its nets of gold;
When all is told
We cannot beg for pardon.

Our freedom as free lances
Advances towards its end;
The earth compels, upon it
Sonnets and birds descend;
And soon, my friend,
We shall have no time for dances.

The sky was good for flying
Defying the church bells
And every evil iron
Siren and what it tells:
The earth compels,
We are dying, Egypt, dying

And not expecting pardon,
Hardened in heart anew,
But glad to have sat under
Thunder and rain with you,
And grateful too
For sunlight on the garden.


Louis MacNeice (The Earth Compels, 1938)


La lumière du soleil sur le jardin
Se fait plus contrastée et plus froide
Nous ne pouvons pas mettre l'instant en cage
Dans ses filets d'or ;
Quand tout est dit
Nous ne pouvons pas implorer le pardon.

Notre liberté d'humains indépendants
Touche à sa fin ;
La terre contraint, sur elle
Les sonnets et les oiseaux descendent ;
Et bientôt, amie,
Nous n'aurons pas de temps pour la danse.

Le ciel était bon pour le vol
Défiant les cloches de l'église
Et chaque mauvaise sirène de fer
Et ce qu'elle annonce :
La terre contraint,
Nous mourons, Egypte, nous mourons

Et sans espoir de pardon,
Le cœur endurci de nouveau,
Mais heureux de s'être assis avec vous
Sous le tonnerre et la pluie,
Et reconnaissant aussi
Pour la lumière du soleil sur le jardin.

(Traduction personnelle)

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
L.Kazan ** The Sunlight on the Garden - Louis MacNeice Grimoi10
Revenir en haut Aller en bas
 
The Sunlight on the Garden - Louis MacNeice
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les textes d'Auteurs connus-
Sauter vers: