Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Partagez
 

 Première participation

Aller en bas 
AuteurMessage
PieAir
Nouvelle plume
Nouvelle plume
PieAir

Masculin
Taureau Chien
Nombre de messages : 2
Age : 25
Localisation : Jeumont
Date d'inscription : 22/09/2014

Première participation Empty
MessageSujet: Première participation   Première participation Icon_minitimeLun 22 Sep 2014 - 22:13

Bonjour à tous, après quelques recherches sur le net résultantes d'une certaine envie d'être confronté à un regard critique, analytique, méchant, insidieux, dégoulinant du fiel de l'objectivité....( à compléter ) vis à vis de mes débuts dans la régurgitation composée, je suis bien content de voir que de tels forum existe pour cette envie de partage et de découverte qui est pour l'instant, en moi (après faut voir)

SANS TITRE


Dans l'éclat des lunes
Sordides et sans égaux
L'ombre que tu fumes
N'est d'aucun mégots
La lumière est morte

Dans tes pauvres yeux
Comme une sorte
De blessure des cieux
Que tu portes bien

Est-ce confortable
Aux portes du grand Rien
D'être l'érable
Coulant des grands arbres

Nacrant de leur long
Ton éclat de marbre
Et d'un toucher con
Colle aux doigts du porteur de sabre


SANS TITRE 2

Les jours que je sortais des cours
Et que l'estomac demandait son tour
Tenu en tenailles par faim
Et guidant mes jambes vers tes parfums

J'allais dans ces allées là
Fleuries des alyzées et des lilas
Perdre mes pas vers les tiens
Essayant d'en faire plus que toi, pour rien


Et si près du ciment froid,
Des tours de béton impopulaires
Où s'entasse de l'effroi
Qui aurait cru trouver un si bon air 


Au détour d'une passerelle 
Où j'apprenais les matières non scolaires
Chauffés par un soleil indifférent
On se disait sur le banc

De quoi se ferrer mutuellement

Des mots pathétiques sans s'en moquer
De la mort qu'on dénonçait
L'atmosphère tuante de mes blancs
Qui auraient pu me dévoiler vraiment

T'étais rousse comme un caniche
J'étais comme un chien un peu aux abois
T'étais pas faite pour la niche
Ou alors c'était moi, depuis, j'aboie

Tu prenais ta gamelle sur mes genoux
Moi, j'en prenais plein la gueule
Mais tes postillons c'était les plus doux
Sans eux je me sens bien seul

J'me suis mis à lire pour t'impressionner
C'était pas une bonne idée
J'étais vachement désillusionner
Quand tu m'as dit, que j'te f'sais chier


Bof'Story

J’me lève j’ai les yeux qui collent
Ma bouche n’est plus à envier
J’ai même envie un peu d’chier
Mais faut l’temps que l’colon décolle

Du chiotte qu’il a envahi
Y’a soufflé un vent d’panique
Dès l’moment ou il est sorti
Bah c’était pas L’Amérique

Ou alors profonde, mais nique


J’me lève, j’ai les yeux qui collent
Et hier, j’ai pas bu d’alcool
J’ai fumé du mauvais chicon
Mais c’était ça ou rien c’est con

Finalement j’me fais l’café
Et j’men bois mes six tasses de thé
En matant les pétasses qui passent
J’suis cynique sur la qualité

Quoi que, j’voudrai qu’elles repassent

Faut t’il montrer son cul quand on a rien 
J’en ferai pas tout un alexandrin 
Et le matin bah pour les yeux
C’est pas non plus s’qui s’fait de mieux 


Si ces filles c’étaient des fusées
Comme mes yeux ça décollerait pas
J’leur en veux pas elles sont naïves
Ou alors c’est moi, ça arrive

J’fume mes dix cigarettes
Et puis passe la raclette
Sur l’carrelage dégueulasse
Ça fait longtemps faut que j’le fasse


Putain, j'suis trop badass
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8803
Age : 67
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

Première participation Empty
MessageSujet: Re: Première participation   Première participation Icon_minitimeJeu 25 Sep 2014 - 16:54

Bienvenue
MerciSandi
Viva

Tu aurais du commencer par te présenter, mais comme tu habites tout près de chez moi...
Je te pardonne. Bien trop heureux d'avoir un presque voisin !
Tu aurais du aussi envoyer tes 3 poèmes séparément (le forum est assez grand).
Quand à tes onomatopées, elles ne seront pas très bien vues ici.
Je te le dis gentiment, pour que tu ais des lecteurs et donc des commentaires.
Par contre il me semble que tu as une belle tête pleine de poésies
Tu sais employer la métaphore et tes idées sont agréables.
Il ne reste qu'à parfaire ta main poétique et si tu le veux, nous sommes là pour ça.
Amicalement

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
Première participation Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
 
Première participation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La première pièce d'Edmond Rostand retrouvée
» Ma première colo !
» Ma toute première monnaie!
» Première sortie dehors (chat)
» [Sarélot-Le Floc'h, Pauline] La nouvelle vie d'Anna : première année

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: