Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur Nike Air Max 200 Winter
63 € 125 €
Voir le deal

 

 En Toutes confidences

Aller en bas 
AuteurMessage
Al-lapassion
Plume de Bois
Plume de Bois
Al-lapassion

Masculin
Capricorne Chien
Nombre de messages : 64
Age : 49
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 19/04/2014

En Toutes confidences Empty
MessageSujet: En Toutes confidences   En Toutes confidences Icon_minitimeMar 22 Avr 2014 - 11:03

Dans les vapeurs d’absinthes, entre « le spleen et l’idéal »,
Contre les douleurs empreintes « des fleurs du mal ».
« L’Albatros » traversera-t-il l’océan ?
Comme pour nous guider dans le firmament.


Oh ! Toi l’étoile éternelle, ma prière.
Oh ! Toi lueur arc-en-ciel, douce lumière.
Même si les bonheurs sont éphémères ;
L’espérance est là comme une certitude,
L’espoir est fait vivre « comme d’habitude ».


Comme par images des vrais souvenirs,
Des amours sincères proviennent le désir.
A vous mes parents m’ayant donnés la chance,
D’exprimer les sentiments de mon existence.


Ma vie sera comme une reconnaissance,
Comme l’essence extrême de la providence.
L’être suprême représente une chimère ;
En pensant à vous j’éviterai les galère.
Même si mon guide est parfois Baudelaire..


Pour moi rêver supprime la plupart des misères ;
Car si Descartes exprime le déterminisme.
La causalité sera mon optimisme.
S’il existe un Dieu, par delà les frontière,
Qu’il nous réunisse, et qu’il nous éclaire.


Même si les mots semblent tous illusoires ;
Votre amour, votre cœur est en ma mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.PUIXY.over-blog.com
 
En Toutes confidences
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques :: Les Sonnets Réguliers-
Sauter vers: