Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Le Deal du moment :
Antivirus NORTON 360 Deluxe – 3 Appareils ...
Voir le deal
4.99 €

 

 Je ne voulais pas t'ennuyer (suite)

Aller en bas 
AuteurMessage
Pierre de Cœur
Plume de Bois
Plume de Bois
Pierre de Cœur

Masculin
Scorpion Dragon
Nombre de messages : 87
Age : 67
Localisation : Séville, Espagne
Date d'inscription : 26/03/2014

Je ne voulais pas t'ennuyer (suite) Empty
MessageSujet: Je ne voulais pas t'ennuyer (suite)   Je ne voulais pas t'ennuyer (suite) Icon_minitimeJeu 17 Avr 2014 - 14:16

Je ne voulais pas t'ennuyer (suite)

La pire de mes peurs, disparue, te gêner,
La triste vérité a éclaté tragique :
Presque pulvérisée par une union toxique,
Tu ne t'es échappée que pour te renchaîner.

Au vide non-malheur, tu dois te résigner ;
Sans espoir ni bonheur, subjuguée tu abdiques
Et souffres en silence un esclavage inique
Pour misère et besoin essayer d'éloigner.

Afin de te bercer et t'aider à survivre,
Égayer tes instants, du noir parer la vouivre,
Je t'offre mes sonnets, un baume fugitif.

Pourvu que le destin et ses vicieux caprices
Notre tardive union finalement bénisse
Et prodigue à nos vies leur heur définitif.
Revenir en haut Aller en bas
http://bitiji.org/pierredecoeur/
 
Je ne voulais pas t'ennuyer (suite)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques :: Les Sonnets Réguliers-
Sauter vers: