Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
-27%
Le deal à ne pas rater :
40€ de remise sur les baskets Nike Air Max 2090 (via code promo)
110 € 150 €
Voir le deal

 

 Je ne voulais pas t'ennuyer

Aller en bas 
AuteurMessage
Pierre de Cœur
Plume de Bois
Plume de Bois
Pierre de Cœur

Masculin
Scorpion Dragon
Nombre de messages : 87
Age : 67
Localisation : Séville, Espagne
Date d'inscription : 26/03/2014

Je ne voulais pas t'ennuyer Empty
MessageSujet: Je ne voulais pas t'ennuyer   Je ne voulais pas t'ennuyer Icon_minitimeMar 15 Avr 2014 - 6:40

Je ne voulais pas t'ennuyer.

Je ne voulais pas t'ennuyer ni te gêner,
Mais t'apporter liesse et nouvelle joyeuse,
Là-bas, au loin, si loin — je te croyais heureuse,
Plus que moi, plein de joies, mais si désordonné.

Sans toucher ton bonheur, je voulais l'affiner,
Que mes mots soient pour toi révérence flatteuse,
Devenir un trophée au lieu d'une erreur creuse,
Que ma trace t'allègre au lieu de te peiner.

Enlever une tache à la toile de ta vie,
Chanter une élégie qui te laisse ravie
Mais surtout ne briser ce qui n'existait point.

Car sans félicité, surpris je t'ai trouvée,
Prisonnière d'un joug qui te tient enclavée;
Cette gifle imprévue m'a frappé comme un poing.
Revenir en haut Aller en bas
http://bitiji.org/pierredecoeur/
 
Je ne voulais pas t'ennuyer
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques :: Les Sonnets Réguliers-
Sauter vers: