Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
-17%
Le deal à ne pas rater :
Disque SSD Interne – 860 QVO – 1To à moins de 100€
99.66 € 119.99 €
Voir le deal

 

 Faut-il s'affranchir de l'inspiration ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Emerich
Plume de Saphir
Plume de Saphir
Emerich

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 214
Age : 31
Localisation : Nouméa, Nlle Calédonie
Date d'inscription : 17/06/2013

Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Empty
MessageSujet: Faut-il s'affranchir de l'inspiration ?   Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Icon_minitimeLun 21 Oct 2013 - 13:00

Bonjour à tous,

Je me souviens avoir lu quelque part (où, je ne sais plus) que n'est pas poète qui est esclave de l'inspiration.

Personnellement cette assertion ne me plait pas car si on la pousse dans ses retranchements le poète ultime serait un algorithme qui en fonction de données d'entrées comme les champs lexicaux nous rendrait une infinité de poèmes sur demande.

J'aime l'inspiration car j'ai l'impression qu'elle n'est pas moi. J'aime lui faire confiance car elle m'emporte parfois là où je n'aurai pas osé aller. Je suis esclave de l'inspiration et pourtant je me sens poète : peut-être en devenir ?

J'ai peur de m'affranchir de l'inspiration car elle me fait vivre plus intensément que je ne saurais le faire moi même.

Je vous laisse la place si vous voulez vous exprimer comme moi quant à votre relation avec l'inspiration ou peut être apporter quelques éclaircissements théoriques.

En espérant que ce sujet vous intéresse, je vous souhaite que l'inspiration ne vous quitte jamais. (et une bien belle journée ;)


Dernière édition par Emerich le Lun 21 Oct 2013 - 13:39, édité 1 fois (Raison : orthographe, grammaire ...)
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8885
Age : 67
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Empty
MessageSujet: Re: Faut-il s'affranchir de l'inspiration ?   Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Icon_minitimeLun 21 Oct 2013 - 16:38

Ton sujet me plait particulièrement et voilà pourquoi.
Depuis quelques semaines je suis en panne d'inspiration...
Tellement que je ne venais plus sur le forum en me disant que ça allait revenir comme toujours.
Et aujourd'hui, j'ai été attiré par les messages que je reçois du forum.
Ce sont vos poèmes qui m'inspirent comme par exemple ici :
La marguerite

Le talent est comme un robinet. Quand il est ouvert, on peut écrire.
L'inspiration est une farce que les poètes ont inventée pour se donner de l'importance.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
tofka
Gagnant d'un concours sur le forum
Gagnant d'un concours sur le forum
tofka

Masculin
Gémeaux Buffle
Nombre de messages : 1344
Age : 59
Localisation : landes
Date d'inscription : 21/01/2010

Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Empty
MessageSujet: Re: Faut-il s'affranchir de l'inspiration ?   Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Icon_minitimeMar 22 Oct 2013 - 17:39

Salut

Moi je suis plutôt d'accord avec Emerich sur le désir de jamais écrire sans inspiration, j'aurais l'impression de retenir tout ce qui fait que je suis moi, et là je rejoins Gérard dans sa description de la farce, mais bon j'assume !lol
Je reconnais en moi le pire et le meilleur et je m'aime ainsi appréciant la même chose chez l'autre. Cela permet au moins et sans complexe de s’apprécier mutuellement tels que nous sommes au travers de nos textes.

Après, l'exprimer avec talent ou pas, je pense que cela reste une histoire de conviction profonde...lol

Amicalement

Tof

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Mon grimoire
Revenir en haut Aller en bas
http://tofkann.lebonforum.com/forum
Invité
Invité
Anonymous


Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Empty
MessageSujet: Re: Faut-il s'affranchir de l'inspiration ?   Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Icon_minitimeMar 22 Oct 2013 - 18:54

Bonsoir très chers,
Reprenons avec méthode; et faisons, pour y voir clair, des définitions;
L'inspiration, c'est quoi?
C'est l'état d'esprit qui amène la création; provoqué par les instances extérieures et le vécu. Cette rue m'inspire, tu m'inspires, etc.
Ainsi l'inspiration naît des sentiments. C'est l'état embryonnaire de l’œuvre; ce qui amène à créer, ce qui l'inspire; c'est à dire, littéralement, ce qui en donne le premier souffle. Quand bébé poème naît, l'inspiration est cette première bouffée d'air qu'il prend.
Ainsi, la citation veut dire;
"n'est pas poète celui qui, au mépris de tout travail, couche sur le papier ses idées toutes fraîchement nées, donne un titre, dit que c'est fini et n'y touche plus"
S'affranchir de l'inspiration, et devenir poète, ici, c'est donc travailler, que ce soit la forme ou le concept, là n'est pas la question.
Il n'est donc pas question de la supprimer, cette pauvre inspiration, mais de ne pas s'en contenter, de ce premier souffle.

Enfin, l'inspiration naît-elle de l'extérieur, vient-elle jusqu'au poète en voletant avec ses petites ailes, ou naît-elle de la manière dont l'artiste perçoit le monde?
Excusez-moi du terme, mais passé les niaiseries de la première proposition, évidemment que c'est la seconde qui est juste. Celui qui se trouve en panne d'inspiration n'a donc rien à attendre de l'extérieur, mais tout de lui-même.

Je continue;
J'ai d'abord pensé comme tout un chacun, que pour chercher mon inspiration, il fallait que j'aille à l'extérieur, que j'écoute des disques, que je lise, que j'aille discuter, etc. Bien sûr qu'il faut le faire, mais si on pense qu'on doit tout en attendre, on commet une bourde grosse comme un supertanker:
on pense alors que pour s'établir comme artiste, on doit s'inspirer des autres artistes, de la nature, de tout ce bazar, et s'adonner à l'imitation. Double, triple erreur! Pourquoi? Voici;
La Poésie ne peut pas imiter la Nature parce que la poésie est langage et que la Nature n'est pas langage. L'imitation sera toujours fausse ou du moins imparfaite. Le but de la poésie doit donc être son propre accomplissement. C'est-à-dire; le but du poète est de faire de la poésie.

Encore? Voilà; le jeune artiste est d'abord un amateur d'art, avant de devenir artiste. Très impressionné par je ne sais quel film, livre ou soirée, il s'attèle à produire une œuvre qui fasse naître les mêmes sentiments que ceux qu'il a ressenties devant telle ou telle chose. Il commet une erreur, parce que l’œuvre est toujours interprétée, les mots ou les couleurs qui la composent ne provoquant jamais le même ressenti chez tous les sujets de l'humanité, auxquels l’œuvre est destinée.
Ainsi, il atteint l'état d'artiste lorsqu'il devient capable d'imaginer complètement l’œuvre sans que nulle part elle soit pur pastiche. L'artiste vrai fait donc naître l'étrange, l'original. C'est sans doute en cela que réside l'accomplissement poétique (et artistique en général) déjà évoqué.

Par conséquent, tous les purs imitateurs, qui cherchent l'inspiration dans d'autres œuvres, se trompent d'un bout à l'autre! L'art sert seulement à être art, à la rigueur à faire naître des sentiments, mais certainement pas à inspirer d'autres œuvres d'art. Je le concède, cela arrive et c'est normal, parce que l'art touche à l'intime (et c'est ce que je préfère dans l'art); mais lorsque cela survient, c'est toujours un hasard. On ne peut pas dire; tiens, je vais aller voir ce Brittanicus, pour m'inspirer pour ma pièce. On peut seulement dire; tiens, je vais aller voir ce Brittanicus, il paraît que les acteurs sont formidables, peut-être que ça me plaira et que ça m'inspirera pour ma pièce.

Pour finir, m'est avis que la meilleure inspiration est le second souffle, la postinspiration, celle qui naît de ce qu'on ressent face à sa première tentative. Mes meilleures idées naissent de mes carnets!
Revenir en haut Aller en bas
Emerich
Plume de Saphir
Plume de Saphir
Emerich

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 214
Age : 31
Localisation : Nouméa, Nlle Calédonie
Date d'inscription : 17/06/2013

Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Empty
MessageSujet: Re: Faut-il s'affranchir de l'inspiration ?   Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Icon_minitimeMer 23 Oct 2013 - 22:14

Il est malheureux, et je m’en excuse, de ne pas pouvoir citer précisément la source.
Cependant je peux essayer de vous retranscrire le contexte : c’est une critique du poète du dimanche qui écrit dans un moment de clarté ou de misère, toujours en réponse à un stimulus. En observant que ce poète l’est par intermittence et pousser par l’orgueil –peut-être- d’une « profession » parfois complexée, il le dégrade pour finalement déclarer que le vrai poète est celui qui s’est affranchi, dans son acte d’écriture poétique, du besoin de stimuli.
 
Je ne pense pas que l’inspiration soit une farce, sans nier pour autant qu’elle puisse être brandie à des fins égotiques. J’ai l’égo en horreur car c’est un tel frein aux plus saines relations humaines, sans nier toujours que ce malin est bien ancré en moi. Aussi je le combats, mais peut être qu’une réconciliation, puis une meilleure compréhension permettrait de mieux l’utiliser. Ensuite on peut décrier les déviances égotiques et garder à l’esprit tout ce que l’égo a pu apporter à la littérature (là, je pense à Poe). Pour revenir à l’inspiration, je la vois bien réelle. Elle est pour moi aussi intérieure, son matériel, lui, provient de l’extérieur : c’est l’ensemble des informations acquises et stockées dans notre esprit. Ces informations travaillent en permanence, elles sont utilisées consciemment et inconsciemment. L’inspiration, selon moi, pourrait se caractériser par un taux d’accessibilité de l’être conscient aux résultats du travail inconscient. Ce taux, pour un individu donné, serait intimement relié à son état émotionnel. Les différences entre les hommes, quant à elles, seraient d’une part naturelle négligeable selon moi face à l’autre part : le conditionnement et le travail.
 

Pour revenir au sujet, j’ai d’abord trouvé cela abject et blessant. Je me suis dit ensuite « Allons tant de mauvais sentiments ! Tu ne dois pas avoir tout compris, la vraie méchanceté est trop rare. » Je dirais finalement que ce n’était que le cri du cœur d’un homme frustré dans son besoin de reconnaissance (d’ailleurs la poésie, malheureusement, ne remplit pas le frigo non plus), qui souffrait d’autant plus d’une comparaison induite par homonymie. Car, s’il faut mettre des frontières et dire qu’il y a poète et poète, je préfère séparer ceux qui le sont pour s’amuser de ceux qui recherchent l’accomplissement personnel à travers l’art poétique indépendamment de leur inspiration –je trouve cela plus humain.
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8885
Age : 67
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Empty
MessageSujet: Re: Faut-il s'affranchir de l'inspiration ?   Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Icon_minitimeJeu 24 Oct 2013 - 11:27

Jean Anouilh a écrit:
Le talent est comme un robinet. Quand il est ouvert, on peut écrire.
L'inspiration est une farce que les poètes ont inventée pour se donner de l'importance.
Dans ma promptitude à répondre au sujet fort intéressant sur l'inspiration j'avais oublié de citer l'auteur des citations ci-dessus.
Le mal est ainsi réparé.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
Tigresse
Gagnant d'un concours sur le forum
Gagnant d'un concours sur le forum
Tigresse

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 2921
Age : 69
Localisation : Dans la Maison de Séron
Date d'inscription : 18/10/2005

Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Empty
MessageSujet: Re: Faut-il s'affranchir de l'inspiration ?   Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Icon_minitimeJeu 24 Oct 2013 - 11:47

La poésie pour moi, c'est un sourire, mon inspiration est comme un ruisseau, il lui arrive parfois de déborder et se disperser dans tous les sens, d'autres de se tarir en attendant une douce pluie ou un gros orage.
Je me contente de rimailler, j'aime la poésie libre,  quand mon ruisseau me le permet et depuis quelques temps il est à sec...
Une Rose Bec

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A

*****************************
Bonjour  Invité  Rire
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8885
Age : 67
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Empty
MessageSujet: Re: Faut-il s'affranchir de l'inspiration ?   Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Icon_minitimeJeu 24 Oct 2013 - 12:16

@Tigresse a écrit:
depuis quelques temps il est à sec...
Le mien aussi Nandy...
Mais ne t'en fais pas, ça revient toujours.
Je t'embrasse amicalement !

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
aaabc
Plume d'Argent
Plume d'Argent
aaabc

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 659
Age : 35
Localisation : en France
Date d'inscription : 12/03/2007

Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Empty
MessageSujet: Re: Faut-il s'affranchir de l'inspiration ?   Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Icon_minitimeLun 28 Oct 2013 - 1:14

@Tigresse a écrit:
La poésie pour moi, c'est un sourire, mon inspiration est comme un ruisseau, il lui arrive parfois de déborder et se disperser dans tous les sens, d'autres de se tarir en attendant une douce pluie ou un gros orage.
C'est poétiquement imagé mais très joli.
Je trouve cela très beau.

Concernant l'inspiration, j'aime regardé la vie car c'est comme une histoire colorée qui ne s'arrête jamais et qui a des milliards de personnages et de décors. Et puis lorsque je n'écris pas de poèmes je note des idées que ce soit un titre, une phrase, un prénom, etc. L'inspiration est toujours là pour tous les poètes !
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8885
Age : 67
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Empty
MessageSujet: Re: Faut-il s'affranchir de l'inspiration ?   Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Icon_minitimeLun 28 Oct 2013 - 9:55

L'inspiration me transmet un contexte d'urgence de devoir finaliser à tout prix l'idée reçue.
Je ne peux qu'être à l'affût de sa venue et prêt à l'accueillir. Et, une fois que celle-ci vient, elle m'habite si totalement, si passionnément, que le temps ne m'appartient plus le moins du monde. Elle devient ma maîtresse, corps et âme. C'est sans doute pour cette raison que je l'appelle ma Muse
Mes meilleurs textes s'imposent à moi en venant tout d'une pièce, d'un seul jet. Il s'agit là de l'idée maîtresse d'où découleront toutes les idées secondaires.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
Roger Massé
Modérateur
Modérateur
Roger Massé

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 2523
Age : 88
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 07/08/2006

Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Empty
MessageSujet: Re: Faut-il s'affranchir de l'inspiration ?   Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Icon_minitimeLun 28 Oct 2013 - 17:44

Pour moi, l'inspiration vient des multiples sensations accumulées en soi que l'on éprouve le besoin de restituer à un moment donné.

Amicalement.

Roger.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Roger MASSÉ
Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Grimoi10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Empty
MessageSujet: Re: Faut-il s'affranchir de l'inspiration ?   Faut-il s'affranchir de l'inspiration ? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Faut-il s'affranchir de l'inspiration ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Et si on parlait poésie entre nous ?-
Sauter vers: