Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
Faire lire sa poésie sur FacebookVitrine du SiteAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une clef à nos regrets

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une clef à nos regrets    Sam 13 Avr 2013 - 15:54

Extrait du recueil Au coeur de Corinne

Il faut éclaircir les saisons,
Aimer sans plus aucun mystère,
Laisser entrer les horizons
Dans notre logis solitaire

Aimer sans plus aucun mystère,
C’est une fleur dans le jardin
De notre logis solitaire,
De passion moins anodin

C’est une fleur dans le jardin
De voir dans un triste visage,
De passion moins anodin,
Le coloris du paysage.

De voir dans un triste visage,
Comme une clef à nos regrets,
Le coloris du paysage
Afin de vivre sans secrets,

Comme une clef à nos regrets
Si nous fleurissons le silence
Afin de vivre sans secrets
Nous éloignons l’indifférence.

Si nous fleurissons le silence
Des parfums s’ouvrent les prisons,
Nous éloignons l’indifférence ;
Il faut éclaircir les saisons











Revenir en haut Aller en bas
 
Une clef à nos regrets
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Miss Austen regrets : infos et news
» regrets alexandrins
» clef perdue
» Quelques-uns des cent regrets (P.Claudel)
» [sondage] Duel Jane Austen n° 15 (Becoming Jane vs Miss Austen Regrets)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques :: Les Pantoums-
Sauter vers: