Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
Faire lire sa poésie sur FacebookVitrine du SiteAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A l'ombre de tes rameaux

Aller en bas 
AuteurMessage
tofka
Gagnant d'un concours sur le forum
Gagnant d'un concours sur le forum
tofka

Masculin
Gémeaux Buffle
Nombre de messages : 1343
Age : 57
Localisation : landes
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: A l'ombre de tes rameaux   Jeu 20 Déc 2012 - 15:14

A l'ombre de tes rameaux

Il est des lieux, il est des moments
Que l’âme ravie contemple
Avec un discernement larmoyant
L’œil de dieu sur son temple…




Brocéliande mystique que je parcours en tout sens
Perdu dans les méandres de tes sentiers inconnus
Au milieu de tes chênes, compères de mon enfance
Je me repais des senteurs de tes sombres avenues

Vie et trépas sont tes convives à ce repas de géant
Même le regard de Dieu n’ose percer tes ombrages
Car il sait que ton ventre nie les mensonges du néant
Qui voudrait que ton obscurité soit mort et dépeçage

Légendes idiotes qui font frémir d’effroi les enfants
A l’heure où les loups se marient avec la grise lune
Et apparaissent griffes acérées et yeux rougeoyants
Offrant à leurs rêves les obscurs tourments nocturnes

Souvenirs éternels de tes sortilèges séducteurs
Dieu, un jour, a éclairé mes pas dans tes sous-bois
M’a montré ce majestueux cerf défiant les veneurs
Frapper du sabot la terre de ses ancêtres gaulois

J’ai vu le vif écureuil voler de branches en branches
Le renard fauve raser le sol plus vite que l’éclair
Le lièvre soupçonneux renifler la mauve pervenche
Et la blanche hermine à ton orée, humer de son flair…

Oublié mes cauchemars et mes peurs d’antan
Ma forêt, mon amie depuis devenue ma maison
Mon havre de paix partagé avec les titans
Heureux, je m’endors sous tes frondaisons…

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Mon grimoire
Revenir en haut Aller en bas
http://tofkann.lebonforum.com/forum
 
A l'ombre de tes rameaux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon
» "L'ombre de Sarapis"
» [Peinkofer, Michael] L'ombre de Thot
» GUERRIER DE L'OMBRE ET DE LA LUMIERE
» PAROLES DE L'OMBRE de Jean Pierre Guéno et Jérôme Pecnard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES GRIMOIRES :: Vos poèmes classés en grimoires :: Tofka 1961 - 2018-
Sauter vers: