Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteÉvènementsLe Wiki du Forum poétiqueCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les amants séparés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alain Meyer Abbatucci
Plume de Corail
Plume de Corail
avatar

Masculin
Cancer Chien
Nombre de messages : 179
Age : 59
Localisation : Nice
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Les amants séparés   Dim 16 Sep 2012 - 11:40



La terre est fertile, beau nuage bleu, je la chante, en ver,

Contre les hommes, qui la métamorphosent en enfer!

Si l'ombre de tes pleurs parait dans un ciel contrarié,

Je bois tes gouttes de pluie, telles des larmes de rosée.



Promeneur solitaire, le rocher noir livre ses secrets, les vagues se parlent par dessus les eaux,

Je guette ta silhouette sur des eaux lointaines, dans la brume ombrée, ton visage caché,

Une douleur sourde perce le temps, l'amer ressac ne s'absorbe pas dans l'éponge de mes mots,

Le silence a des ailes de regrets, les blessures rougissent sur la trace des amants séparés.



Les poissons hurlent à la mort, la mer est éteinte.

Ton ombre est le reflet de ma lumière,

Voir la nostalgie épouser de sombres teintes,

Une bouteille vide jetée à la mer.



Flamme unique de l'amour, rendez-nous nos lueurs!

L'on espère toujours et notre passion se meurt.

Faites que du lointain, l'horizon disparaisse et que dans le grand vide du tout,

Réapparaissent les amants, mains dans la chair, corps recomposés aux lèvres réinventées.



Alain Meyer-Abbatucci
Revenir en haut Aller en bas
http://artpoesie.com
 

Les amants séparés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Côte des Deux Amants, le matin, avec Annie et Danver
» Les amants de Sylvia de Jakupi
» La Côte des Deux Amants
» Poses et le panorama des Deux Amants... à pied !
» Les papillons bleus de la Cote des Deux Amants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-