Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteÉvènementsLe Wiki du Forum poétiqueCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Karnak

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
RAWKUS76
Nouvelle plume
Nouvelle plume
avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 25
Age : 31
Localisation : cergy
Date d'inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Karnak   Jeu 10 Mai 2012 - 21:25

La ville aux cent portes était devenue un château de sable plongé dans le gouffre d'un manège hanté,
comme tombé de leurs berceaux,
les temples de Karnak s'étaient heurtés au carrelage constellé d'ivoire,
brisant dents de lait, cartilages...,
les écoles avaient été laissées pour mortes au chevet d'une mer de sable abandonnée
et la ville sentait le suif des jouets du cadavre d'Amon Rê.

Puis subitement des Hérons ailés au plumage nuptiale
ont ramené du fond de leurs cartables
l'obélisque qu'un vieux vautour avait volé,
puis ils ont rhabillé le bébé faucon qui était nu et blessé pour le parer des dorures qu'une sorciere s'était emparée.

Je voyageais à bord d'une armature en Papyrus
Somnolant aux abords du confinement des Lotus
Dans les bras maternels,
Des Jacynthes éternelles,
Aux mamelles Orangers où tétent les poupées russes.

Je rêvais,
Quand Thêbes berçait Karnak dans le ventre du Nil
Qu'une fée blanche tombait dans ses eaux indolentes
Pâles, pures, paisibles, avec comme héritage
Apres un silence, les précoces balbutiements
Qui s'élevaient parmi les vapeurs intangibles,
Depuis le creux de son timbre suave et tranquille,
Le souffle des vagues d'une nouvelle dynastie.

Je me suis élevé vers la piscine d'un dieu
Je me suis nommé auprès des gardiens du temple
Je me suis envolé au lac sacré des cieux
Et
Je me suis ennivré aux acacias des pampres

Je me suis plongé dans la cour d'Aménophis
Je me suis dessiné nue sur ses fresques antiques
Je me suis brûlé aux yeux d'Héliopolis
Et
Je me suis noyé aux cérémonies mystiques.

Je voyageais à bord d'une armature en Papyrus
Somnolant aux abords du confinement des Lotus
Dans les bras maternels,
Des Jacynthes éternelles,
Aux mamelles Orangers où tétent les poupées russes.



Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8515
Age : 65
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Karnak   Ven 11 Mai 2012 - 0:36

Je préfère des textes de cette nature.
Tu me fais voyager dans tes rêves
J'aime !

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoète
La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/poesiesdesandipoete/
 

Karnak

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-