Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteÉvènementsLe Wiki du Forum poétiqueCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 l'exil linquistique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
saidsalem
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 770
Age : 57
Localisation : Algérie- Batna 05000
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: l'exil linquistique   Sam 25 Fév 2012 - 11:20

je m'incline en ce temple
des enfants du ciel
à rendre cet hommage
à tous les poètes disparus
qui se sont sacrifiés
pour édifier cet amour immortel
dont je me demande souvent
en mon for intérieur
pourquoi le chant de mes oiseaux est différent
et même l'aboiement de mes chiens est atone
pourquoi les fruits de mes arbres sont amers
pourquoi mes mots sont crus ,fades et insipides
mon pain est pétri sans sel mon ciel au soleil bleu est brumeux
mes bergers et serviteurs sont agressifs et insoumis
en ma demeure de paille tout est superficiel
tout est badigeonné à la chaux des métaphores
sus ,mes vers sont en herbe mes pensée en marbre
mes rêves de rosée se réalisent en ce lierre viril
qui aspire à la copulation des étoiles échevelées
en cet espace verrouillé d'amour éternel
là où j'endure ce calvaire et si je m'éloigne ailleurs
je songe qu'à à ce passé de s retrouvailles muses et sirènes
c'est ma nostalgie qui me déchire entre l'enfer et la douleur
pire encore d'être contraint de choisir entre ces deux feux
le meilleur est d'opter pour cet exil linguistique aux mots amers
et d'ailleurs c'est en cet empire que je m'amuse à jouer à cette flûte vermoulue des métaphores calcinées


Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
© Chana Salah, alias saidsalem
poète d’amour et d’espoir
Revenir en haut Aller en bas
 

l'exil linquistique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-