Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteÉvènementsPublicationsCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 VAIS-JE VIVRE A NOUVEAU, MOI QUI AI CRU MOURIR ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Pierre Wattebled
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 370
Age : 73
Localisation : 73410 La Biolle
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: VAIS-JE VIVRE A NOUVEAU, MOI QUI AI CRU MOURIR ?   Lun 21 Fév 2011 - 11:24

VAIS-JE VIVRE A NOUVEAU, MOI QUI AI CRU MOURIR ?



Tout s’embrouille, qu’est ce que je dérouille

Notre bel amour se consume

Reste un tas de cendre que je fouille

Qui raconte mon infortune.



Tout s’écroule, l’air glacial m’enroule

Ignorant mon envie d’en finir.

Je me couche, comme un chien, en boule

Je recherche un rêve et des rires.









Vais-je vivre à nouveau, moi qui ai cru mourir ?

Comme un petit ruisseau dans ses pensées profondes

Je vais aveuglément ne cessant de gémir

Comme un petit ruisseau perdu qui vagabonde.



J’ai aussi quelques torts et ressens des remords.

Si j’hurle comme un loup, bouche –toi les oreilles,

Il me faudra des mois pour accepter la mort

Et une solitude à nulle autre pareille.



Mais toi, mais toi, dis moi, je n’entends pas tes pleurs

Tu as déjà changé tes jours, tes saisons

N’y a-t-il pas de pluie au jardin de ton cœur ?

L’indifférence ressemble à une trahison.



Tu m’as chassé du nid où chantent nos oisillons

En leur brisant la voix, tu déchires leur vie :

Tu les as sacrifiés aux feux de tes passions

Apprendront- ils un jour, comment je fus banni ?





Pierre WATTEBLED- le 21 février 2011

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Pierre WATTEBLED
Revenir en haut Aller en bas
 

VAIS-JE VIVRE A NOUVEAU, MOI QUI AI CRU MOURIR ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Much ado about nothing - le nouveau film de Whedon
» Vivre à Bussy-Saint-Georges
» Une saison a Lubumbashi: impressions d'un nouveau venu dans la ville
» Nouveau Theme song pour R-Truth
» Nouveau site : le chineur.com

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes pour chansons-