Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteÉvènementsLe Wiki du Forum poétiqueCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'humanité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
saidsalem
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 770
Age : 57
Localisation : Algérie- Batna 05000
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: L'humanité   Jeu 9 Déc 2010 - 19:19



Sur la terre
sous le ciel blanc de mon pays
plein d'amour et de paix a liberté
ces signes se mettent à chanter
en vos cœurs amoureux
s'envolent aux ailes des rimes
Aujourd'hui, je me suis réveillé
De bonheur
Pour me rendre à mon collège
Un élève m'a posé cette question
"Monsieur ,vous écrivez des poèmes
sur net et à toute l'humanité"
Imaginez
L'éclat d'un obus
Dans quel embarras suis-je?
Par miracle
Je ne sais trop comment
Je lui dis ce n'est qu'un jeu
Et pourtant
Vous devriez statuer sur votre état Monsieur!
Êtes-vous parmi les gagnants ou les perdants?
Ridicule et absurde
Ton vers vert en graffiti
Sur les murs sordides et minables
De notre ville
Où les mots n'ont aucun sens
Dans la mêlée
Des rues qui s'allongent
En serpentins jusqu'aux derniers ravins
Creusés par les pluies des saisons
Tentaculaire notre cité
Grouille de passants indifférents
Au x muses et sirènes
Qui vénèrent cet arbre sacré
Aux fruits d'amour et de paix ma liberté
C'est écrit dans le ciel
Sur la main des galènes
Les ardoises des élèves récalcitrants
Sur le sable
De cet espace verrouillé
Dont on prêche le beau
Entre ces espaces
Je tiens un compas
A tracer des cercles et des triangles
Pour enfermer la haine
Chasse la jalousie à coups de poing et de pied
C'est ici mon défaut pauvre mortel
Mon poète exilé sur cette île
Aux arômes des nostalgies
Où le cygne berne en sa danse lugubre
J'ai cru en mes mots avinés
La beauté et le charme des femmes créoles
Si pire et grand le destin des victimes
Mon café est amer
Mon pain est pétri sans sel
Je suis de l'Aurès
Sous le ciel blanc
Plein d'amour et de paix ma liberté
Aujourd'hui, je me suis réveillé
De bonheur
Pour me rendre à mon collège
Un élève m'a posé cette question
"Monsieur ,vous écrivez des poèmes
sur net et à toute l'humanité"
Imaginez
L'éclat d'un obus
Dans quel embarras suis-je?
Par miracle
Je ne sais trop comment
Je lui dis ce n'est qu'un jeu
Et pourtant
Vous devriez statuer sur votre état Monsieur!
Êtes-vous parmi les gagnants ou les perdants?
Ridicule et absurde
Ton vers vert en graffiti
Sur les murs sordides et minables
De notre ville
Où les mots n'ont aucun sens
Dans la mêlée
Des rues qui s'allongent
En serpentins jusqu'aux derniers ravins
Creusés par les pluies des saisons
Tentaculaire notre cité
Grouille de passants indifférents
Au x muses et sirènes
Qui vénèrent cet arbre sacré
Aux fruits d'amour et de paix ma liberté
C'est écrit dans le ciel
Sur la main des galènes
Les ardoises des élèves récalcitrants
Sur le sable
De cet espace verrouillé
Dont on prêche le beau
Entre ces espaces
Je tiens un compas
A tracer des cercles et des triangles
Pour enfermer la haine
Chasse la jalousie à coups de poing et de pied
C'est ici mon défaut pauvre mortel
Mon poète exilé sur cette île
Aux arômes des nostalgies
Où le cygne berne en sa danse lugubre
J'ai cru en mes mots avinés
La beauté et le charme des femmes créoles
Si pire et grand le destin des victimes
Mon café est amer
Mon pain est pétri sans sel
Je suis de l'Aurès
Le dernier enfant du soleil
Ridicule et absurde cet univers
Dont on se crée des mises en scènes
Pour se dire
Que nous sommes les derniers concepteurs
De ces clichés d'amour en cartoon

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
© Chana Salah, alias saidsalem
poète d’amour et d’espoir
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8515
Age : 65
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: L'humanité   Sam 11 Déc 2010 - 12:27

Il a toujours fallu que des gens
laissent derrière eux
la trace de leur passage sur terre,
en témoignage.
Je pense que nous sommes de ceux la...
Parce que le monde fait partie de ma personne.
Les pauvres dans les rues,
Les enfants que l'on frappe,
Les femmes que l'on traine dans la boue,
Les hommes qui s'entretuent sur les champs de bataille.
Parce que je fais partie de leur monde, comme ils font partie de moi, de nous..

Alors je prends la plume pour témoigner de leur souffrance.
Et c'est un peu une manière d'exorciser la mienne.
J'ai l'impression de vivre plus près d'eux et même de vivre en eux.
Peut-être parce que je suis tout simplement des leurs.
J'écris et j'écrirai, avec le mal des mots, avec le mal des verbes, avec le mal des vers.
Et je déposerais, en épigraphe, sur chaque manuscrit de mon vivant,
Autant de mots d’amour qu’il existera de douleurs en ce bas monde.
Tu vois, moi non plus, je n’ai pas fini d’écrire !...

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoète
La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/poesiesdesandipoete/
saidsalem
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 770
Age : 57
Localisation : Algérie- Batna 05000
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: L'humanité   Sam 11 Déc 2010 - 13:58

@sandipoete a écrit:
Il a toujours fallu que des gens
laissent derrière eux
la trace de leur passage sur terre,
en témoignage.
Je pense que nous sommes de ceux la...
Parce que le monde fait partie de ma personne.
Les pauvres dans les rues,
Les enfants que l'on frappe,
Les femmes que l'on traine dans la boue,
Les hommes qui s'entretuent sur les champs de bataille.
Parce que je fais partie de leur monde, comme ils font partie de moi, de nous..

Alors je prends la plume pour témoigner de leur souffrance.
Et c'est un peu une manière d'exorciser la mienne.
J'ai l'impression de vivre plus près d'eux et même de vivre en eux.
Peut-être parce que je suis tout simplement des leurs.
J'écris et j'écrirai, avec le mal des mots, avec le mal des verbes, avec le mal des vers.
Et je déposerais, en épigraphe, sur chaque manuscrit de mon vivant,
Autant de mots d’amour qu’il existera de douleurs en ce bas monde.
Tu vois, moi non plus, je n’ai pas fini d’écrire !...

certes ,et on n'en finira jamais d'avec la douleur et la souffrance ici bas j'y adhère à votre vision de poète noble c'est ici notre mission ...merci de m'avoir lu et commenté ...
mes amitiés

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
© Chana Salah, alias saidsalem
poète d’amour et d’espoir
Revenir en haut Aller en bas
mebkhout beghdad
Nouvelle plume
Nouvelle plume
avatar

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 39
Age : 68
Localisation : mecheria algerie
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: L'humanité   Mer 19 Jan 2011 - 10:17

Le rêve et ceux qui l'entretiennent
Dans une vie qui suit son cours
Aux limites où ils vont et viennent
Errant en éternels quêteurs d'amour
Et écrivent les belles histoires humaines.
beghdad
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'humanité   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'humanité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-