Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteÉvènementsPublicationsCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Matin ensoleillé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
ombrevivante
Nouvelle plume
Nouvelle plume
avatar

Féminin
Sagittaire Serpent
Nombre de messages : 15
Age : 27
Date d'inscription : 12/09/2010

MessageSujet: Matin ensoleillé   Dim 12 Sep 2010 - 17:13

Ce matin, le soleil a éclairé mon visage. La chaleur que m’offrait ce miracle de la nature ne me donnait pas envie de me lever. C’était comme si chacun de ses rayons s’amusait à me retenir au fond de mon lit.

7 heures et 30 minutes

Il faudrait peut être que je pense à me lever. La vie est si belle vue de la fenêtre, le temps parait si beau. D’où je suis, on peut s’émerveiller de voir le temps passer et onduler. On entend le vent fredonner, sa chaleur nous réconforter et on se laisse si facilement bercer. A ce moment, seul le corps est réveillé. Toute forme d’intellectualité est laissée de côté. Cela nous permet de profiter pleinement d’un plaisir si profond et pourtant si simple.

11 heures 20 minutes

Je suis si bien au fond de mon lit. J’ai déjà raté quasiment la moitié de la journée mais qu’est ce qu’on est bien. Je me lève accompagnée par l’extinction du soleil. Je me sens de nouveau triste. Puis soudainement, le soleil se met à m’éblouir, j’aime sa chaleur et sa blancheur. Le monde vu de dehors est si triste. Je me lève et arpente les couloirs, j’entends le vent lézarder près de moi.

11 heures et 40 minutes

Cela fait à peine quelques minutes que je suis sortie de mon refuge et déjà les emmerdes me rattrapent. Dehors, les gens se disputent, se plaignent sans cesse et disent des absurdités à longueur de journée. Dehors, les mots brisent le doux murmure de la nature. Dehors, les gens semblent à bout de souffle. Comment peut-on encore respirer l’air frais de la nature lorsque tout ce qui nous entoure est devenu modernité ?

Les humains se plaisent à être agglutinés les uns sur les autres dans des blocs de béton. Ils pensent gagner de l’espace en construisant des édifices toujours plus haut mais au final le caractère volatile de l’air ne constitue t-il pas de l’espace ? Plus le temps passe, plus l’Homme devient la risée de la nature.

Revenir en haut Aller en bas
BL
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Féminin
Vierge Cochon
Nombre de messages : 676
Age : 70
Localisation : Paris mais surtout Montréal
Date d'inscription : 08/05/2010

MessageSujet: Re: Matin ensoleillé   Dim 12 Sep 2010 - 20:30



Ceux qui construisent ces hlm toujours plus hauts...ce n'est pas eux qui y habitent. Ils les feraient plus beaux et moins sordides,

Je te comprends et ne sors que rarement...Bises Amitiés

Revenir en haut Aller en bas
 

Matin ensoleillé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Matin ensoleillé
» Côte des Deux Amants, le matin, avec Annie et Danver
» Matin en Caroline du Sud
» Comment prendre des photos du soleil le matin ?
» SANS SOUCI EST MORT CE MATIN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-