Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteÉvènementsPublicationsCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ersatz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Benak
Nouvelle plume
Nouvelle plume
avatar

Masculin
Sagittaire Serpent
Nombre de messages : 3
Age : 51
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Ersatz   Lun 21 Juin 2010 - 19:29

Je suis un ersatz

Où l'univers se condense

Des atomes infinis

Des choses de la vie.



Je mange et je bois

Tout comme toi

Je parle et je ris

Tout comme lui

Et ce n'est pas fini

Car je pleure et je crie

Comme tu lui souris

Je peux même dormir

Dans un grand lit

Au creux d'un soupir.



Je mange du pain

Comme tu prends un train

Je bois de l'eau

Comme tu sirotes du vin

Et je respire...

Oui, je respire

Avec les narines de ton nez

Le même air qui chatouille ta glotte.



C'est bizarre comme on se ressemble

Des mains aux pieds

En passant par le corps

Même notre sang est rouge

A la différence de notre peau

Qui prend toutes les couleurs

Mais elle est soit blanche, soit noire

C'est selon certaines humeurs.

Je me dois de t'aimer

Il est impératif de t'aimer

Et je sais le faire

Avec ton arrogance

Qui refuse ma main tendue

Au-delà de toutes les misères.



Je dois, haïr celui qui te déteste

Aimer celui qui t'aime

D'un amour céleste

Que même dieu ne conteste.

Oui, on se ressemble

Sans nos raisons

Et sans nos chiens

Sans nos habits aussi

Qui cachent nos alibis

Ces défauts humains.



Je suis ce petit grain

Qui orne ta peau

Je suis cet africain

Au fond de ton chapeau

Ce semblant d'humain

Au fond de ton cerveau

Cet hymne qui manque à ton drapeau.

Tu es si beau mon frère

A me regarder de travers

Comme si je sirotais l'air

Que tu portes sur ton dos.



Je veux juste une minute de silence

Avant la sentence

Juste un instant de reconnaissance

De bienséance.



Ordonne à ta jolie bonté

De laisser passer mes erreurs

C'est le moins qu'on puisse demander

A un si grand et gentil frère.

Oui, j'accepte même ta lâcheté

C'est l'image de ma faiblesse

Du fin fond de notre humanité

Produit de notre indélicatesse.



A tous ces gens de l'ailleurs

J'offre, les jardins de mon cœur

Cette grande terre en jachère

Où poussent des enfants sauvages

Nus comme les ultimes vers

De ma présente poésie.

De vastes et riches pâturages

Semant la paix à tout vent

J'offre l'hospitalité millénaire

Le pain et le thé séculaires.



J'offre un pays à tous les gens

Un état civil sans frontières

Une famille de noble rang

A l'échelle planétaire

A l'image de notre vieille terre.

Oui, tous mes frères !

Même ces sœurs !

Wang, Kaddour ou Pierre,

Ils sont miens, ces fils de notre mère !

Ces fils d'Adam, ces fils de notre père !
Revenir en haut Aller en bas
 

Ersatz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [1/35] ERSATZ / M10 Ardenne 1944 ( projet en cours )
» M10 ersatz Dragon
» ligne de front 7
» [1986] Atomic Cyborg
» Amsterdamer, ersatz ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-