Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteÉvènementsLe Wiki du Forum poétiqueCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eloge à la folie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
saidsalem
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 770
Age : 57
Localisation : Algérie- Batna 05000
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Eloge à la folie   Lun 27 Avr 2009 - 17:49

De tête ou de coeur ,indécis en ce jeu éternel des métaphores égaré à la croisée des vents et pourtant j'irai là où je n'espère plus y aller sur ces chemins de promesse sur ce rai de lumière sans repère ni jalon j'irai sans vouloir tricher en cet amour narrer ce récit aux ruisseaux partager ces retrouvailles avec les étoiles échevelées semer ces grains d'amour et de paix au secret des miracles germant aux fond des coeurs dans la pudeur des yeux tel un narcisse épris de sa propre image en ce lac transparent des mots où le cygne flotte en son ultime danse sur ces pétales des songes à édifier ce temple d'amour sacré où les futurs poètes prient à conjurer ce roseau saturé de sagesse à lire ces rêves boisés d'espoir ailé en papillons intimes des chimères. Je ne sais pas pourquoi j'ai pris part à ce festin des muses et sirènes sur le bleu des horizons ni pourquoi j'ai volé cet arc-en- ciel aux enfants du ciel dont je rime à coeur ouvert.
Est _ce pour aimer oublier ou bien je rime à perdre raison à rendre cet éloge à la folie ?
Mais à l'horizon une ombre anonyme tresse les rayons de soleil en espoir promoteur sur notre colline oubliée à nous montrer l'épée sacrée des amours élues nous révéler la vérité cachée des sorciers ayant séjourner en ces grottes éclatées des mirages nous guider vers cette source inépuisable d'amour irriguant les songes du silence en cet exil.

Bref !il n'est pas de ma faute , je présume "Si vous êtes épris de muse et sirènes sur ce rivages aux arômes des songes quand l'onde se retire il n'en reste que la magie beauté embaumée en momie de mots calcinés " me disait souvent l'ombre ...
Revenir en haut Aller en bas
Féra
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Féminin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 516
Age : 38
Localisation : Uckange(57)
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: mitié poétiquefera   Lun 27 Avr 2009 - 18:04

que voilà bien une bien belle folie
Une prose qui emerveille
je n'en suis pas disciple, mais je reste pantois devant cette belle construction d'esprit

merci pour cette lecture
féra

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Cliquez sur mon grimoire,
Mes poèmes sont là !
Revenir en haut Aller en bas
saidsalem
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 770
Age : 57
Localisation : Algérie- Batna 05000
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Eloge à la folie   Lun 27 Avr 2009 - 18:28

et je m'incline Merci
amicalement à toi féra
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eloge à la folie   

Revenir en haut Aller en bas
 

Eloge à la folie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Eloge à la folie
» douce folie
» Kurtz Katherine - Roi de folie - La trilogie des rois 1 - Cycle des Derynis [Lecture commune de juin]
» Ma Folie (Quand elle ronge les mots)
» La Terre de la folie (L. Moullet)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-