Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteÉvènementsLe Wiki du Forum poétiqueCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Poésie de ma poèsie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
saidsalem
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 770
Age : 57
Localisation : Algérie- Batna 05000
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Poésie de ma poèsie   Ven 24 Avr 2009 - 23:58

Poésie de ma poésie

Cesse de me mentir

Pourquoi me montes-tu des bateaux coulés

En rade de mes pensées naïves et crédules

Je t’éventrerai les boyaux

A rembourrer mes illusions

C’est en ce pan de nuage

Plein de manie

A dompter tes rêves

Dont je me hisse en emblème

Au cristal des amours immortelles

Pousser encore plus loin cet élan

En brouette d’espoir sur ce pavé

Des promesses

A l’asphalte mouillé des plaisirs

Mon idéal se réalise à l’éclat de ton sourire

A chaque pas qu’on s’approche

Il s’enfuit en mirage

Au lieu de nous réunir

Il nous sépare

Et que du reflet de ta silhouette

Mon esprit s’anime et flotte

A mettre un peu d’ordre en ces rimes

Et tu t’amuses à façonner mes pensées

A l’ombre de ta main

Et pourtant

Qui saura nous tenir à l’œil

Nous réconcilier d’avec ces profanes

Nous ouvrir cette porte des secrets

En ces virées d’ailes

Mon étoile échevelée

Ma reine au diadème

Effiloché en trames

Le destin m’a détrôné

A gouverner l’ombre rebelle

Au cristal des chimères

Que de maux et de pleurs

Au crayon des rêves calcinés

Je te tiens à l’œil en ces ripailles

Et pourtant

A chaque pas

Tu me joues des tours

À éventrer ma cervelle

La nuit tu me seras fidèle

Nonobstant mes caresses et baisers

Ton jeu de mains est assez vilain

Mais ton jour est assez restreint

A partager cet amour en folie

Je te chasserai de mes sphères

A coups de pied et de point

Je te couperai la langue

Et tes nattes de cheveux

Aux ciseaux de mes songes

De m’avoir trompé

Cet après-midi

Pourquoi t’es-tu glissée sous les draps du profane ?

Ne Suis –je pas fou ou sage à en vouloir à muse ?

Non, et non

Un cœur amoureux a toujours ses raisons

La plume ne fait qu’obéir à suivre ce flux en poison

A la lettre de ton génie

Preuve à l’appui !

Je ne badine pas avec l’amour

A t’offrir mille chameaux

En dot pour avoir ta main

Pour t’éloigner de cet brasier

Aux régimes latin sans prémisses

Je te rendrai ton soleil bleu

Et cet arc-en-ciel mon jeu

Sacré d’amour éternel

Et Je tresserai tes nattes

Aux rayons de lumière ….
Revenir en haut Aller en bas
 

Poésie de ma poèsie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-