Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire lire sa poésie sur FacebookVitrine du SiteCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pardon Madame Taos Amrouche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
sandipoete
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8553
Age : 65
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Pardon Madame Taos Amrouche   Dim 9 Nov 2008 - 12:12

Taos Amrouche : La légende d'une femme
(N°20, hiver 1996-97, 12 pages)

Faouzia Zouari
(journaliste et écrivain)
Il y a vingt ans disparaissait la romancière algérienne Taos Amrouche. Premier écrivain femme de langue française, née à Tunis où ses parents avaient émigré d'Algérie, elle choisit de partir pour la France où résidait déjà son frère Jean Amrouche. Formée à la double culture berbère et française elle se lia d'amitié avec de nombreux écrivains de renom dont André Gide, François Mauriac et surtout Jean Giono à qui elle vouait une grande admiration.
Voulant affirmer sa maghrébinité, elle s'attela à recueillir le patrimoine oral, paroles et musiques de Kabylie, dont elle fut également une excellente interprète. Elle publia surtout de nombreux romans qui resteront malheureusement longtemps dans l'ombre .
Je pousse ce coup de gueule afin qu'on n'essaie plus ici de lui voler ses textes.
Shizuku n'est plus membre de ce forum car il a essayé de plagier ce magnifique poème.

Pour Saadia




Qu'on aimerait suivre les âmes
Au pays où elles s'enfuient.
Je marcherais la nuit, le jour,
Et les cieux je parcourrais
Pour voir les bien-aimés
Qui m'ont laissée le coeur blessé.

Qui voudrait m'accompagner
Au pays où se trouve les âmes ?
Nous irions à leur recherche
Et, nous mêlant aux oiseaux,
Nous nous élèverions en plein ciel
Vers mes enfants bien-aimés.

Qu'on aimerait suivre les âmes
Au pays où elle s'enfuient.
J'irai à travers les cieux,
Cheminant avec les étoiles,
A la rencontre des bien-aimés
Par qui mon coeur est endeuillé.

Taos Amrouche
Le grain magique
Contes, poèmes
et proverbes berbères de Kabylie.
Merci à Tigresse et à Yves de m'avoir signalé les plagias de ce personnage qui se cachait ici sous le pseudo de "shizuku"


Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoète
La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/poesiesdesandipoete/
Nouria
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Lion Cochon
Nombre de messages : 961
Age : 46
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: Re: Pardon Madame Taos Amrouche   Dim 9 Nov 2008 - 20:35

superbe poème de cet écrivain disparue merci Sandi pour ce partage et merci de pousser ce coup de gueule , comment peut-t- on oser voler le poème de quelqu'un d'autre??? le plagias est honteux et malhonête!! se respecter c'est respecter l'autre !! pour moi cet personne n'as aucun respect dsl sa me désole !! Bec merci Sandi bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8553
Age : 65
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Pardon Madame Taos Amrouche   Dim 9 Nov 2008 - 20:43

Il y aura toujours des personnes pour essayer de voler le travail des autres.
Mais se permettre ça sur une artiste décédée me révolte.
C'est pour cette raison que cette personne s'est faite bannir du forum et que je ferais personnellement très attention afin qu'elle n'y revienne pas.
Bisous ma Nouria et bonne soirée.
Bec

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoète
La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/poesiesdesandipoete/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pardon Madame Taos Amrouche   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pardon Madame Taos Amrouche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pardon Madame Taos Amrouche
» [FIL OUVERT] Street art
» Personnages Monsieur & Madame
» Pardon à tous et à toutes pour le sujet que j'ai emis sur LUC EWING TEMUNI!!!!!
» [Collection]Votre roman noir, Madame

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES MANIFESTES :: Des causes qui nous font crier-