Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteÉvènementsLe Wiki du Forum poétiqueCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La mouette et l'Ange

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
SPerO
Nouvelle plume
Nouvelle plume
avatar

Masculin
Scorpion Cheval
Nombre de messages : 10
Age : 27
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: La mouette et l'Ange   Sam 25 Oct 2008 - 21:16

Et si la mort était plus douce,
Simplement moins amere,
Dans les tréfonds de ta chair,
Pétillante comme la mousse.


Je crains les nuages plongeant,
Car ils ne peuvent pleurer,
Trop occuper à me montrer,
Qu'on peut mourir dans ce monde changeant.
Et il semble qu'il faut travestir l'esprit,
Pour qu'advienne la transe de l'ecrivain,
Celle qui éclaire l'encre du divin,
Et fait que de temps en temps je prie.


Si les mouettes devaient mourir,
Comment les marins pourraient-ils espérer,
Apercevoir à nouveau leur terre adorée,
A laquelle ils devront leur dernier sourire.
Si tu devait mourir...
Comment pourrais-je espérer ?
Pouvoir continuer à vivre sans ton baiser,
Et à qui devrais-je mon dernier soupir ?


Je crois aux vents et marées,
Qu'ils m'emportent, moi ou mes cendres,
Loin de cette terre bien trop tendre,
Pour que je puisse notre histoire narrer.
Et si les mouettes étaient la terre ?
Que ferais tu si je devais t'oublier,
Pour pouvoir à ton ame me lier,
Et de ton amour ètre fier.
Je crois moi que je mourrerais,
Car ton souvenir fait battre mon coeur,
Et que sans tes yeux je crois que j'ais peur,
De m'égarer dans un noir de jais.
Mais n'oublie pas que mes yeux pétillent,
Quand ils admirent ta silouhette,
Toi las bas au milieu des mouettes,
Ma terre , mon sang et La fille,
Qui sut me donner un rève éveillé,
Pour que je n'ais plus à regarder,
Par le bastinguage pour espérer,
D'à nouveau son regard croiser.

SPerO
Revenir en haut Aller en bas
David
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Masculin
Poissons Cochon
Nombre de messages : 338
Age : 46
Localisation : Au bord du Rhône
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: La mouette et l'Ange   Dim 26 Oct 2008 - 15:33

Bonjour SperO,

Poème de naufragé, c'est la seule vraie fin la mort, et encore... n'empêche qu'il vaut mieux attendre de ce pour quoi nous n'avons d'yeux, qu'à un de ses anges (ça ne veut pas dire grand chose, où ce que tu y trouveras).

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
David
Revenir en haut Aller en bas
http://ahlalalan.over-blog.com/
 

La mouette et l'Ange

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gâteau d'ange
» La cuisine de Mme de St-Ange: Malakoffs
» [Moka] Un ange avec des baskets
» Célia and flowers [Ange Ai Uri Custom House]Bas p.n°2
» 6 août - Lettres à un ange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-