Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La cité des anges Ecrit et interprèté par Sinik

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
sandipoete
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8527
Age : 65
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: La cité des anges Ecrit et interprèté par Sinik   Mer 23 Avr 2008 - 18:02

La cité des anges
Ecrit et interprèté par Sinik



Jai rendez vous à l'hopital Robert Debré 15 décembre, journée glaciale, des gosses malades voudraient me voir de près.
Je reconnais que j'apprehende mais c'est inévitable, ici les murs sont blancs et les gens parlent en langage médical.
Au début on m'a expliqué leur vie, mais j'ai souhaité voir en premier ceux qui ne peuvent quitter leur lit.
Triste sentiments et je commence à m'en vouloir, je crois un père durant tout seul, trainant sa peine dans les couloirs...
Enfants du paradis, luttant contre la maladie, Faissal n'a que 8 ans il n'avait rien demandé à la vie.
Je suis rentré dans sa chambre pleins d'humilité, très vite j'ai compris que mes problèmes ne sont que des futilités.
Sa mère m'a dit que la musique le bordait, l'emportait si loin, je te jure que j'avais honte de me porter si bien!
Il tousse et me dit "je trouve que t'a l'air fort" mais il ignore que je me plains quand j'ai un trou dans mes air force.
Moi qui pensais que dans sa tête c'était le Kossovo, j'admet j'me suis trompé, le ptit ne rêve que d'être cosmonaute.
Il sourit, il a le temps d'être simpa, moi qui m'enerve pour un rien, moi qui mérite d'être à sa place.
Moi qui casse tout quand mon portable ne capte plus
Moi qui me plaint, qui m'enerve qui traite souvent la vie de pute
Voyant sa joie immense, ses yeux s'ouvrir, j'étais heureux de rendre heureux, j'en ai sorti mon vieux sourire

J'ai rendez-vous à l'hopital je ne verrais plus les heures qui passent
J'en ai le coeur qui bat, c'est peut etre lui qui parle
J'aimerai leur donner ma vie, ce ne sont pas que des mots
Leur dédiés ce son car dans le fond ce ne sont que des mômes
Emprisonnés dans un drap en or
Libérés par un docteur parce que le ciel nous attendra encore
Parce que la vie a tant de choses à proposer
Parce que je sais que les anges voleront toujours de leurs propres ailes.

J'ai juré d'arreter de me plaindre quand je té-chan
A 25 ans j'ai toutes mes chances, je l'ai compris faisant le tour des chambres
Fier, mon coeur de pierre à fait "boom boom"
Petit Peter momo et pierre qui trainent toujours avec boubou
Tous plus courageux les uns que les autres
Et j'ai appris que des fois les mômes sont plus forts que les hommes
Et l'infirmière m'a dit "dans la grande salle, il faut descendre"
Y' avait un mlic et une platine alors j'ai chanté le même sang
J'y repense encore, leurs blessures me torturent
Et dire que tous les hommes ne rêvent que de fortune
Moi aussi je croyais que la vie m'avait pris pour un con
Moi qui pétais les plombs pour un oui ou pour un non
Quelques chansons, des autographes, des photos, des souvenirs, des sourires, mes tout petits, mes potos
Admiratif, j'étais loin de ce qu'on voit
C'est généreux selon eux, mais tellement peu selon moi

J'ai rendez-vous à l'hopital je ne verrais plus les heures qui passent
J'en ai le coeur qui bat, c'est peut etre lui qui parle
J'aimerai leur donner ma vie, ce ne sont pas que des mots
Leur dédiés ce son car dans le fond ce ne sont que des mômes
Emprisonnés dans un drap en or
Libérés par un docteur parce que le ciel nous attendra encore
Parce que la vie a tant de choses à proposer
Parce que je sais que les anges voleront toujours de leurs propres ailes.

19 janvier 2006 je cherche un theme
j'repense au 15 décembre 2005 gravé dans ma tête!
Te rends tu compte ils étaient là pour me voir!
Uniquement pour me voir, il faut le voir pour le croire
Moi qui pleure, au travers de ma plus, ou de ma rime un peu comme si j'avais un tube dans les narines
La morale? Te faire comprendre que j'ai changé
Depuis ce 15 décembre, jai plus la même notion du danger
25 ans d'existence pour apprendre que ces gamins ont plus de courage que le plus courageux de ma bande!
Dorénavant, je réfléchis avant d'hurler, téméraire, tu sais même pas, c'est pas des mômes c'est des aventuriers!

J'ai rendez-vous à l'hopital je ne verrais plus les heures qui passent
J'en ai le coeur qui bat, c'est peut etre lui qui parle
J'aimerai leur donner ma vie, ce ne sont pas que des mots
Leur dédiés ce son car dans le fond ce ne sont que des mômes
Emprisonnés dans un drap en or
Libérés par un docteur parce que le ciel nous attendra encore
Parce que la vie a tant de choses à proposer
Parce que je sais que les anges voleront toujours de leurs propres ailes.

J'ai rendez-vous à l'hopital je ne verrais plus les heures qui passent
J'en ai le coeur qui bat, c'est peut etre lui qui parle
J'aimerai leur donner ma vie, ce ne sont pas que des mots
Leur dédiés ce son car dans le fond ce ne sont que des mômes
Emprisonnés dans un drap en or
Libérés par un docteur parce que le ciel nous attendra encore
Parce que la vie a tant de choses à proposer
Parce que je sais que les anges voleront toujours de leurs propres ailes.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoète
La seule arme que je tolère, c'est la plume !...


Dernière édition par sandipoete le Ven 25 Avr 2008 - 9:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/poesiesdesandipoete/
sandipoete
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8527
Age : 65
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: La cité des anges Ecrit et interprèté par Sinik   Mer 23 Avr 2008 - 18:06

Merci El Fuego...
Très beau Rap

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoète
La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/poesiesdesandipoete/
 

La cité des anges Ecrit et interprèté par Sinik

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La cité des anges Ecrit et interprèté par Sinik
» The Crow : La Cité des Anges:
» La cité des Anges - Brad Silberling 1998
» Sans (re)père Ecrit et interprèté par le groupe Sniper
» Jeu : chansons de films

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES MÉDIA QUE VOUS AIMEZ !... :: Vos Chansons préférées :: Les Artistes Français-