Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 un peu de rap mais regardé la profondeur des textes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
El Fuego
Plume de Corail
Plume de Corail
avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 132
Age : 28
Localisation : haut-rhin (alsace)
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: un peu de rap mais regardé la profondeur des textes   Mer 23 Avr 2008 - 17:25

Iro de la luna-Enfant de la lune
Ecrit et interprète pas le groupe Psy 4 de la rime et Ana Torroja



Toujours la même pensée,
j'ai hâte d'être à ce soir, de te voir
car t'es la seule à qui j'me confie et qui peut me voir,
Mon ange gardienne, à qui je fais la bise,
qui veille, sur mes conneries qui me font flancher comme la tour de Pise.
L'envie de te serrer fort car à la maison c'est le bordel,
c'est le cortège des enfants seuls, enfantés comme Corneille.
A peine 13 piges, crapotte ma premiere cig'
peur de grandir auprès de toi, la mère qui n'a pas de bras.
Quiere el amor, el amor de los hermanos,
que vive la noche, los locos de eso mondo, adios.
Car j'suis jeune et je jetterai pas mon cartable
quand je vois que les trois huit pour certains frères ne sont pas rentables.
La vie intacte, et j'ai peur de me faire couper,
Malgré ton clair de lune, les Pierrots ne sont pas satisfaits
Por favor qui soy esta ...
Soy el niño de la Luna

{Refrain:}
[Ana Torroja]:
Lune tu veux être mère
Tu ne trouves pas l'amour qui exauce ta prière
Dis moi lune d'argent
Toi qui n'as pas de bras comment bercer l'enfant?
Hijo de la Luna...

[Segnor Alonzo]:
J'viens pas travestir la réalité, ni imiter le vivant
je veux ressembler à mes morts, à leurs verités.
Enfant de la Lune, orphelin quand le soleil se lève,
Quand le silence fait trop de bruit nous on s'entend trop gamberger
Y a plus d'ainés, ils sont morts à la guerre de la drogue
ou en forçant le barrage de la liberté
J'ai pas à t'expliquer leur geste
ni à laver leur linge sale devant la presse,
leurs familles ne l'ont pas fait.
Lune, dehors il fait un temps de crève,
la routine ne fait pas de grève,
comprend que j'ai le ton grave
comme la situation de ces nuits,
toi qui n'as pas de bras, comment retenir la folie de mes 22 piges?
tu sais, entre une transac', le bruit d'un transalp', un joint et des cartes, une discution de chatte,
je suis là, la rétine tremblante.
Atteindre la quarantaine serait un privilège dans cette ambiance

{au Refrain}

[Soprano]:
Ce soir j'ai pas la pêche, j'ouvre une bouteille pour accuser le coup,
en plus il pleut des cordes un temps à se les foutre au cou.
J'suis là, trempé de la casquette aux orteils,
à prendre conscience que mon adolescence a pris de la bouteille.
J'fais le bilan, 35 ans, pas un franc
des freres enterrés ou au bagne, et des fesses assises sur le même banc.
J'tremble,
car la mort ça tue sans mobile, et qu'faut de la caille pour nourrir ce petit qui me ressemble.
J'n'arrive pas a assumer ce que Dieu me donne.
J'passe mes nuits dans le lit d'un verre de rhum.
J'ai mon trône au milieu des lâches,
ma couronne sertie par les larmes que ma famille me lache,
car j'suis une loque,
j'vis au crochet d'ma femme et d'ses allocs,
j'cours derrière cette jeunesse passée dans un block,
à attendre que tu vienne me chercher,
mais ce soir, ententds, elles viennent me chercher...

[Ana Torroja]:
Luna quieres ser madre
Y no encuentras querer que ta haga mujer
Dime luna de plata
Que pretendes hacer con un niño de piel?
Hijo de la Luna

[Ana Torroja]:
Pour tous les enfants de la Luna, Ana et la Psychiatra.
Vien pequeño, vien.


Dernière édition par El Fuego le Mer 23 Avr 2008 - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8527
Age : 65
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: un peu de rap mais regardé la profondeur des textes   Mer 23 Avr 2008 - 18:05

Merci El Fuego de nous faire profiter de textes aussi beaux.
Mais, s'il te plait, fait un sujet à chaque fois.
Je l'ai fait pour les autres titres qui sont très beaux aussi.

Bec

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoète
La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/poesiesdesandipoete/
 

un peu de rap mais regardé la profondeur des textes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» TNT signal (bon), mais aucune chaîne
» Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.
» [Demande conseils] Chèque envoyé mais n'arrive pas à destination !
» aide htch hd2 je ne peux appeler, mais je recois les appels
» [Braunbeck, Gary A] Mais c'est à toi que je pense

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES MÉDIA QUE VOUS AIMEZ !... :: Vos Chansons préférées :: Les Artistes Français-