Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteÉvènementsPublicationsCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 RÉCOLTE MIRACULEUSE de Jules Mousseron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
thimoval
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Pays de Gayant
Date d'inscription : 30/11/2005

MessageSujet: RÉCOLTE MIRACULEUSE de Jules Mousseron   Jeu 1 Déc 2005 - 17:39

RÉCOLTE MIRACULEUSE
A Maurice Ruffin




Comm' Cafougnette i-armet del tierre
Et qu'i l' cultiv' cor assez bin,
Pou li avoir des gros peun's-tierre
Y-arniquell' toudis à s' gardin.

L'autr' jour, - l' conseil n'est point baroque, -
In li-avot dit d' mettr', comm' fumier,
Un bout d'étoffe, un morciau d' loque,
Dins chaqu' motte' dûss' qu'i d'vot planter.

Cafougnett', fin contint d' l'arcette,
S'in va cacher des vieux chiffons.
Chaqu' jour y-in ramasse eun' mand'lette
Dins les moncheaux d' chindr' du coron.

Et quand Zeph plant' ses pétotes
Sitôt passés les derniers froids,
Il instiqu' sous tierre, à chaqu' motte,
Un bout d' loque comme un Riz-Lacroix.

I s' dit : « In va vir queu nouvelle ! »
Et i n'a point planté d' huit jours
- Qu'i faich' biau temps au bin qu'i gèle -
Qu' dé s' gardin, l' matin, i fait l' tour.

Infin i vot pointer l' verdure.
L' brav' Cafougnette i s' réjouit.
Comm' les feuill's sont sont d'eun' bell' vénure,
Es' figure all' s'épanouit.

Les Pâqu's arriv'nt dins l'intervalle,
Et l' Zeph i met sin grand gilet
Pour d'aller trois jours à l' noc' Chales, -
Un d' ses cousins, dins l' Pas-d'-Calais.

S' femm' fait s' lessiv' pindant c' voyache,
Et s' sert du gardin comm' curoir.
Quand Cafougnett' r'vient du mariache,
S' parc ed' peun's-tierre i-est plein d' mouchoirs.

In arrivant, s' première affaire,
Sans mêm' r'tirer s' capiau-montant,
Ch'est d'aller vir à ses peun's-tierre.
S' parc i-est couvert ed' carrés blancs :

« Eh bin ! Cha va ! cri' Cafougnette.
Ah ! ch'est des mouchoirs qu'i-a poussé !
C' cop-chi, femm', not' fortune est faite.
J' les conserv' pou les arpiquer.

Si d'un bout d' loqu' qui s'effiloche
In obtient d' parels résultats,
In r'plantant ces mouchoirs dé poche,
L'anné' qui vient, j'arai des draps ! »

Jules Mousseron

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
J'ai fort quièr el français, ch'est l' pu joli langache.

jules Mousseron
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8512
Age : 65
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: RÉCOLTE MIRACULEUSE de Jules Mousseron   Jeu 1 Déc 2005 - 22:06

MDR...
Je bute un peut sur certaines expressions mais c'est trop hilarant.
Vive les ch'ti.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoète
La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/poesiesdesandipoete/
 

RÉCOLTE MIRACULEUSE de Jules Mousseron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» RÉCOLTE MIRACULEUSE de Jules Mousseron
» Jules Mousseron, Poête Mineur
» LA FIN DU MONTE de jules mousseron
» [Catégorie] A la manière de Jules Verne
» Connaissez vous Max, Jules et leurs copains ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES TEXTES PATOISANTS :: Le ch'ti-