Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
Faire lire sa poésie sur FacebookVitrine du SiteAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le poète en herbe et ses disciples

Aller en bas 
AuteurMessage
barateur
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Masculin
Capricorne Chien
Nombre de messages : 205
Age : 59
Localisation : Alger
Date d'inscription : 21/10/2017

MessageSujet: Le poète en herbe et ses disciples    Mar 31 Juil 2018 - 18:01

Comme c'est les vacances, offrons-nous un peu d'ambiance !
 j'espère que ça fera sourire plus d'un...Amitiés Sourire


Le poète en herbe et ses disciples 

Je suis le grand poète en herbe
Je suis le tortionnaire du verbe
A peine sais-je écrire deux vers
Je me compare déjà  à Prévert
En faisant mes commentaires 
J’aime égaler  l’érudit Voltaire
Ne  jamais  se  prendre la tête
Sur la petite vocation du poète
Il ne compose que des poèmes
Peu importe l’idée ou le thème
L’essentiel c’est d’avoir la rime
L’étique ne fait pas de victimes
Tresser les mots en belle gerbe
Les fleurs ne sont que de l’herbe
 
Pourquoi trier son vocabulaire
Ou tenter le dicton exemplaire 
Puisque ce qui est académique
Parait dénué de sons poétiques
Et si on n’a pas compris la leçon
Il suffirait  qu’on imite le maçon
Pour réussir un mur en briques
Il faut choisir les plus identiques
Ne pas s’inquiéter  sur la façon
Si l’appât cache bien l’hameçon 
Le lecteur aime jouir sur le verbe
Surtout s’il tait ce qui t’exacerbe
 
Choisir les textes à l’eau de rose
Ceux qui peignent la vie en rose
Avec le style, ne jamais déconner
Surtout ne pas toucher au sonnet
L’assonance peut  te désarçonner
Si tes syllabes sont mal façonnées
C’est tellement plus aisé  en prose
Ton parchemin sera moins morose
Si tu ne fais pas de jolies  œuvres
Le liseur avalera mal ta couleuvre
Inspires-toi des vieux proverbes
Ils  ont la tonalité d’odes superbes
  
Ne pas tourner autour du quatrain
A éviter aussi son  frère l’alexandrin
Ça risque d’endommager le mandrin
En mettant tes mots dans tel pétrin
Celui qui écoutera bien mon conseil
Ces textes brilleront comme le soleil
Ces recueils se vendront à merveille
Qui veut récolter  un  plus d’oseille
S’attaque à la poésie qu’on savoure
Comme celles de Brel ou d’Aznavour
Il suffirait de gratter sur une guitare
Pour détrôner le maestro  Guichard
Dans le showbiz il en fera des envieux
Ses tubes surpasseront ‘’Mon Vieux’’
 
C’est par cette  rengaine que s’achève
Ce  beau texte qui m’est venu en rêve
Ecrit juste pour rigoler sur  le  forum
Pour dire que le poète est un homme
Tout  comme vous il a besoin de rire
Mais, pour mieux le faire il doit l’écrire
Car s’il est là pour refléter la société
Lui aussi fait partie de la communauté
Il a des qualités et aussi des défauts
Qu’Il doit  énumérer quand il le faut 
Car en ce monde où se raréfie l’étique
Elle existe encore  en milieu poétique 
 
Si  mon texte ne parait pas très drôle
Ne pas me  confondre avec un Troll 
Car, moi l’innocent apprenti-auteur
Aux thèmes aucunement provocateurs
J’en suis à mes premiers pas en poésie
Je le dis hautement est sans hypocrisie
Avec d’autres mots  sous d’autres cieux
Mes vers sont lus par des millions d’yeux
Des incultes ont confisqué mes lectures
Saugrenu, je traîne de culture en culture
Sachant que l’hérisson n’est pas imberbe
Que les critiques soient moins  acerbes 
Certes, je ne suis pas un forgeron du verbe
Mais, je ne suis pas une  mauvaise herbe !


barateur 
le 31/07/2018

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
---------------------------------------------------
BARATEUR
SOMMAIRE DU GRIMOIRE DE BARATEUR
L’alphabet
 fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme
et de toutes ses sottises. Voltaire (1694-1778)
Revenir en haut Aller en bas
 
Le poète en herbe et ses disciples
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Dernier Testament du Christ à ses Disciples
» L'herbe est elle plus verte chez le voisin ?
» Le musée en herbe
» Ecrivains en Herbe
» Photographe en Herbe cherche model sur Evreux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES GRIMOIRES :: Vos poèmes classés en grimoires :: barateur-
Sauter vers: