Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteÉvènementsLe Wiki du Forum poétiqueCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A CAMILLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alain Girard
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Masculin
Balance Dragon
Nombre de messages : 139
Age : 65
Localisation : 77 France
Date d'inscription : 17/07/2017

MessageSujet: A CAMILLE   Lun 13 Nov 2017 - 19:10

A CAMILLE




ma petite fille

ce texte fut mis en musique par un certain jmd qui,
à force de supprimer ses blogs et autres pages web, ne me permet plus
de vous "proposer" le lien musical!

(vous remarquerez que par respect pour ce Monsieur,
je n'indique pas son nom!)

Mais il n'en demeure pas moins
mes mots pour ma Petite Fille
que je n'ai pas revue
depuis au moins dix ans!

(Cela m'a été interdit!)

J'ai écrit ce texte alors qu'elle n'avait pas un an!



Je veux venir vers Toi, le cœur au bord des yeux,
Laisser la vie qui naît dans ton regard d’enfant-
Effleurer mon sourire et comme triomphant -
Sentir auprès de Toi - l’amour qui vient de Dieu !

Je poserai ma main sur tes doigts, sur ta joue ;
Le soleil sera haut et le vent sera frais !
J’effacerai, de moi, les choses qui m’effraient.
Tu me diras, sans mot, « Allez…Viens Papy joue ! »

Mon ombre, à cet instant, incertaine et pudique,
Cachera, du soleil, tes grands yeux de lumière
Et j’irai, m’empressant, cueillir une éphémère
Aux beautés des sous-bois, aux choses véridiques !

Petit, petit oiseau, petite âme naissante
Il est, au fond de moi, des douceurs inconnues ;
Je les retrouverai… Il est parmi les nues
La vie, la vie qui va… paisible et caressante !

Nous chanterons le ciel et la terre et - pour Toi -
Lorsque, le soir tombant, je verrai s’endormir
Ton doux regard d’enfant où la beauté se mire
A l’endroit de ma vie, sous n’importe quel toit,

Je serai, balbutiant les premiers mots d’un rêve,
Une petite histoire, un secret, un bonheur
Et ne verrai jamais le passage de l’heure
Et dans ce monde en pluie, Toi, tu seras ma trêve !

Je veux venir vers Toi d’un pas simple et confus,
T’offrir les grands soleils, les lieux de ce qui brille
En ce jour où la vie me dit Petite-fille -
« Le bonheur est partout » Tu le sais… Je l’ai su!

Papy-Alain

le 28 07 2007.

Alain Girard




Revenir en haut Aller en bas
 

A CAMILLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [vendu] bracelet alligator Camille Fournet 20mm - 100 €
» Bracelets / Boucles de Camille
» Rosalie Blum de Camille Jourdy
» Informations biographiques sur Camille Debans?
» [Camille, Camoune, Cam] Venez, je ne mords pas !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Vos Nouveaux Poèmes-