Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteÉvènementsPublicationsCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 mon dialogue complice avec René-François Sully prudh'omme.... aux amis inconnus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
ELYSELLA
Plume de Corail
Plume de Corail
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 106
Age : 78
Localisation : ALSACE
Date d'inscription : 23/10/2015

MessageSujet: mon dialogue complice avec René-François Sully prudh'omme.... aux amis inconnus.   Jeu 24 Aoû 2017 - 11:13

René-François SULLY prud’homme (1839-1907)
Aux amis inconnus
 
 
 
René-François Sully Prud’homme
Ces vers, je les dédie aux amis inconnus,
À vous, les étrangers en qui je sens des proches,
Rivaux de ceux que j’aime et qui m’aiment le plus,
Frères envers qui seuls mon cœur est sans reproches
Et dont les cœurs au mien sont librement venus.
 
Claire
La louange parfois paraît conflictuelle,
Lorsque la jalousie en appauvrit l’élan
Et nous regrettons le temps ou confraternelle
Était la poésie, loin de ce faux-semblant
De vaine flatterie, inutile et cruelle.
 
René-François Sully Prud’homme
Comme on voit les ramiers sevrés de leurs volières
Rapporter sans faillir, par les cieux infinis,
Un cher message aux mains qui leur sont familières,
Nos poèmes parfois nous reviennent bénis,
Chauds d’un accueil lointain d’âmes hospitalières.
 
Claire
Ému, l’échange alors se veut plus éloquent
Pour remercier du bien fait par le commentaire
Qui détaille l’impact d’un terme convaincant
Rendant plus clair le texte et ce qui a pu plaire
À ceux qui ont connu un récit confluent.
  
 
René-François Sully Prud’homme
Et quel triomphe alors ! Quelle félicité
Orgueilleuse, mais tendre et pure, nous inonde,
Quand répond à nos voix leur écho suscité,
Par-delà le vulgaire, en l’invisible monde
Où les fiers et les doux se sont fait leur cité !
 
Claire
Car l’on oublie alors les injustes critiques
Qui nous ont fait songer parfois à renoncer
Au plaisir de chercher les trames esthétiques
Des termes arrivant sans se faire annoncer
Car spontanés et vifs ils n’ont point de métriques
 
René-François Sully Prud’homme
Et nous la méritons, cette ivresse suprême,
Car si l’humanité tolère encor nos chants,
C’est que notre élégie est son propre poème,
Et que seuls nous savons, sur des rythmes touchants,
En lui parlant de nous lui parler d’elle-même.
 
Claire
Poètes vous savez combien en vous lisant
On surprend quelquefois une phrase explicite
Qui se révèle claire et lors ira brisant
L’insoluble question qui souvent sollicite
L’irrationnelle peur de nos rêves d’enfant.
 
René-François Sully Prud’homme
Parfois un vers, complice intime, vient rouvrir
Quelque plaie où le feu désire qu’on l’attise ;
Parfois un mot, le nom de ce qui fait souffrir,
Tombe comme une larme à la place précise
Où le cœur méconnu l’attendait pour guérir.
Revenir en haut Aller en bas
Alain Girard
Plume de Corail
Plume de Corail
avatar

Masculin
Balance Dragon
Nombre de messages : 108
Age : 65
Localisation : 77 France
Date d'inscription : 17/07/2017

MessageSujet: Re: mon dialogue complice avec René-François Sully prudh'omme.... aux amis inconnus.   Ven 25 Aoû 2017 - 18:53

Bonsoir Elysella,

avant tout vous dire combien j'apprécie vos alexandrins,
leurs rimes riches en un texte qui parle fort!

Les amis inconnus à vos pas vont les vôtres
Lorsque la poésie naît d'une Femme, un Homme
Où de tous les milieux depuis le chant d'un Autre:
René-François Sully Prud’homme.





Amitiés-poétiques!
Revenir en haut Aller en bas
 

mon dialogue complice avec René-François Sully prudh'omme.... aux amis inconnus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sully Prudhomme
» Night and Day de James Mangold
» Peur de parler !
» [Blu-Ray] Scream 3 (Import Can)
» [AIDE] Quel opérateur BELGE pour un numéro -> deux cartes sim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Vos Nouveaux Poèmes-